Arrivé en 22ème position sur 90 coureurs ce mardi au départ de la première étape ( Bongoville – Akiéni, 81km), de la 5ème édition de la course cycliste ‘‘ La Tropicale Amissa Bongo’’, le gabonais du jour, Leris Moukagni n’a pas caché son ambition de décrocher cette année le titre du meilleur africain.

« C’est ma troisième édition, la première m’a permis de m’intégrer, dans la deuxième j’avais figuré parmi les six meilleurs gabonais et cette fois-ci je me suis fixé comme objectif de discuter la place du meilleur africain », a révélé Leris Moukagni estimant que rien n’est impossible.

Celui qui a préparé cette 5ème tropicale à la maison, a participé au Tour du Faso, bien avant la mise au vert liée à cette course.

« Le cyclisme est une passion d’enfance pour moi; j’ai commencé à pédaler alors que j’étais encore très petit », s’est souvenu le jeune coureur gabonais né un 2 juillet 1986.

Ce dernier a indiqué que le niveau de l’étape du jour était « très fort ».

« C’est la première étape, on roule avec des professionnels et c’est allé très vite; grâce à Dieu, du début jusqu’à la fin, j’étais avec le peloton et tout s’est bien passé; j’ai ressenti mes jambes », a-t-il conclu.

L’an passé lors de la 4ème édition, Gaël Nzoghé avait mérité le prix du meilleur gabonais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here