Le ministre des Eaux et Forêts, de l’Environnement et du Développement Durable, Martin Mabala, a accordé ce lundi, aux exploitants forestiers un délai de trois mois pour évacuer les stocks de grumes entassés dans les parcs à bois et ports du Gabon, a constaté GABONEWS.

Le gouvernement a pris à titre exceptionnel, les mesures dérogatoires autorisant la sortie des bois présents dans les parcs et ports disposant de bons à embarquer délivrés par les services douaniers.

Concernant les stocks actuels de grumes accumulés dans les parcs, le long du chemin de fer et dans les chantiers forestiers, la Société Nationale des Bois du Gabon (SNBG), sous la supervision de la Direction générale des douanes et de la Direction générale des Eaux et Forêts, a été désignée pour organiser les conditions d’évacuation de ces produits à destination de leurs bénéficiaires dans un délai de trois mois à compter du mois de février 2010.

A en croire le ministre, s’expliquant devant son collègue des Transports, cette dérogation ne concerne pas les bois abattus après le 31 décembre dernier.

La volonté du gouvernement dans ce rappel obéit à la logique du code forestier qui prévoit que 75 % du bois coupé soit transformé sur place à partir de 2012, alors qu’actuellement, seul 60 % du bois est exporté après transformation. D’où l’impérieuse nécessité de doubler les capacités industrielles pour atteindre de seuil de 100% de transformation locale.

Donc, ce rappel du gouvernement gabonais va directement dans le droit fil de la vision du Gabon industriel prôné par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, qui cadre avec le ‘‘Gabon émergent’’ permettant par ailleurs de créer non seulement des emplois pour les jeunes gabonais, mais également à leur offrir des revenus supplémentaires.

Le ministre Martin Mabala, en présence également du locataire du ministère du Travail, a invité l’ensemble des exploitants forestiers à prendre part au forum forestier qu’il organise du 10 au 13 février prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here