spot_imgspot_img

Gabon: Les membres du CES vont débattre en session ordinaire des questions de transports

Les conseillers membres débattront, dès mardi en session ordinaire pendant trois semaines, de plusieurs dossiers, notamment celui ayant trait au secteur des transports.

Les conseillers membres du Conseil Economique et Social (CES) se retrouvent dès demain au siège de l’institution, à l’occasion de l’ouverture des travaux de la session ordinaire, la première de l’année 2010. La rencontre, qui est prévue pour s’achever le 4 mars prochain, permettra aux conseillers de faire le diagnostic d’un secteur aussi vital qu’est celui des transports, tant pour le développement économique et l’aménagement du territoire, que pour le bien-être social et culturel des populations gabonaise.

Au regard des dysfonctionnements et de la déliquescence accrue observés dans le secteur transports (aérien, ferroviaire, maritime, fluvial, lagunaire, routier et urbain) au Gabon, le choix du thème, ‘’Organisation, sécurité et sûreté dans les transports au Gabon’’, retenu par le président du CES, Antoine De Padoue Mboumbou Miyakou, et qui fera l’objet des débats lors de cette session extraordinaire, n’est pas fortuit.

Pour le président Mboumbou Miyakou, la stratégie de croissance et de réduction de la pauvreté, exigences d’un Etat moderne, impose aujourd’hui à ce secteur de répondre à quelques impératifs : transporter les personnes et les biens dans de meilleures conditions de service, de sécurité et de tarifs ; servir de support à l’activité économique, à l’intégration nationale et sous régionale ; et générer de la valeur ajoutée.

C’est dans cette logique que le CES, engagé d’accompagner le gouvernement dans la voie de l’émergence, entend amener dès demain une réflexion afin d’apporter sa contribution à la bonne organisation de ce secteur, qui soutient l’activité humaine par les divers modes d’acheminement des personnes et des biens. L’exercice dont la solution sera l’amélioration des conditions de sûreté et de sécurité dans le domaine des transports, consistera à dresser un état des lieux de la réglementation afin de doter le pays d’un cadre législatif et réglementaire adapté ; et à faire un constat sur l’état des moyens de transport utilisés.

Par ailleurs, les conseillers membres s’attèleront à faire ressortir la contribution actuelle du secteur des transports dans l’économie gabonaise, et les perspectives dudit secteur avant de dresser un état des lieux des infrastructures. On notera que le président du Conseil Economique et Social, lors de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an au Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, rappelait que les Gabonais attendaient impatiemment la traduction dans les faits des grands chantiers, notamment la mise en place des infrastructures de soutien au développement économique.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES