spot_imgspot_img

Le transport comme maillon du processus de développement

Le président du Conseil Economique et Social (CES), Antoine De Padoue Mboumbou Miyakou, a ouvert, mardi à Libreville, les travaux de la première session ordinaire du CES de l’année 2010 en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement Paul Biyoghé Mba, dont il a dit la disponibilité de l’institution qu’il dirige à soutenir l’action gouvernementale afin d’hisser le Gabon au rang des pays émergents.

M Mboumbou Miyakou a noté des signes d’un regain de vigueur économique pour le Gabon avec notamment d’importantes reformes engagés par le gouvernement, les reformes tendant à rationaliser l’affectation des richesses du pays, à assainir les finances publiques, à maîtriser les chaînes de valeurs bois, et à booster les économies au travers de l’impulsion de la bonne gouvernance sociale, environnementale, industrielle et tertiaire.

Sur le plan social, il a relevé l’accalmie sociale observée ces derniers temps au Gabon. Fruit d’un réel partage, des échanges fructueux entre les partenaires sociaux et les autorités de la République.

‘’Le secteur transport et services alternatifs, qui constituent un maillon économiquement important dans la chaîne des opérations de développement, s’intègre aisément dans le pilier sectoriel Gabon des services du programme de société du Président Ali Bongo Ondimba » a indiqué le président du conseil économique et Social.

Il a précisé que le bureau du conseil, en choisissant le thème ‘’sécurité et sûreté dans les transports au Gabon’’, se propose de comprendre les enjeux de ce secteur qui préoccupent les populations dans leur déplacement aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays d’une part, et de procéder à l’analyse des perspectives de développement que peut offrir le secteur transport d’autre part.

Le président du Conseil Economique et Social, convaincu que le transport constitue à la fois une source incontestable de production de richesses, de résorption du chômage, d’intégration sociale et de renforcement de l’unité nationale, a exhorté les conseillers à faire œuvre collective en renforçant les analyses et en menant des réflexions fructueuses qui soient en phase avec les évolutions d’une société gabonaise moderne.

Dans son souci à rechercher des voies qui aideront le gouvernement à entreprendre des actions constructives pour répondre aux préoccupations quotidiennes et légitimes du peuple gabonais par rapport à ce secteur, M. Antoine De Padoue Mboumbou Miyakou a proposé aux experts d’orienter les analyses sur quatre axes prioritaires qui sont ‘’les infrastructures et l’environnement des transports’’, ‘’Le matériel roulant et le type de transport utilisé’’, ‘’La réglementation et le renforcement des capacités humaines’’, et ‘’La part du secteur des transports dans l’économie nationale’’.

Le président Mboumbou Miyakou est revenu sur quelques faits qui ont marqué la vie politique, économie et sociale du Gabon en 2009. Sur le plan politique, il a dit sa satisfaction quant à l’esprit républicain qui a prévalu au lendemain des élections anticipées du 30 août 2009.

Depuis son investiture à la magistrature suprême, Ali Bongo Ondimba, a dit le président du CES, a consolidé l’autorité de l’état, la stabilité et la paix propices aux affaires, à la relance de l’économie et à la mise en place des grands chantiers de développement structurel. Mboumbou Miyakou a invité la classe politique au dépassement des querelles à caractère politique et social, et la mobilisation de toutes les forces vives de la nation pour que le Gabon vert, le Gabon industriel et le Gabon des services soient une réalité.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES