spot_imgspot_img

Paul Mba Abessole : plus près de la majorité que de l’opposition ?

Depuis la sortie très remarquée de Paul Mba Abessole président du Rassemblement pour le Gabon (RPG), il y a un mois, où il avait qualifié une certaine opposition de ‘’panier à crabe’’, l’histoire politique gabonaise s’est emballée avec au bout du compte la mise en place de l’Union nationale (UN) née de la fusion du mouvement africain pour le développement (MAD), du Rassemblement national de républicain (RNR) et de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD).

On se posait la question de savoir quand l’opposition allait sortir du bois. Eh bien, c’est chose faite, puisque Mba Abessole s’est extrait des turbulences dans lesquelles il se débattait depuis trois mois lorsqu’il avait pris l’engagement de sortir de la majorité présidentielle pour s’opposer au candidat de cette majorité avant de se raviser pour soutenir André Mba Obame. Et si toutes les turpides politiques se ressemblent (perte de confiance ou difficultés de se repositionner), les voies qu’on emprunte pour se sortir varient bien souvent. Dans le paysage politique gabonais, le cas d’école est celui de Mba Abessole.

Le leader du RPG, après avoir décrété qu’il se mettait en réserve de la république, vient d’annoncer que ‘’ si on met en place une majorité républicaine qui prend en compte toutes les compétences, toutes intelligences quel que soit leur bord politique, je suis prêt à discuter avec eux’’.

L’objectif pour Mba Abessole : bousculer et renouveler la vie politique à sa façon en voulant mobiliser parmi les républicains de tout bord du monde politique gabonais qu’il existe politiquement.

En montrant sa disponibilité à discuter avec la majorité, Mba Abessole reprend donc l’initiative, à la suite de Didjob Divungi Di Dinge et de Pierre Claver Maganga Moussavou qui se sont déjà clairement prononcés pour un ancrage dans la majorité présidentielle. Il recentre par la même occasion le débat, qui ramenait tout autour des leaders de l’UN, Mba Abessole tente de réagir en indiquant où est son intérêt à savoir débattre avec toutes les personnes qui ont intégré la notion de la majorité républicaine.

C’est après toutes les difficultés qu’il a eu ces deniers temps avec certains leaders de l’opposition pour bâtir un parti autour du RPG, qu’il vient d’annoncer un dialogue avec tous les républicains à l’exception des leaders de l’Union nationale (UN) dont il garde de mauvais souvenirs. A bien voir, son seul interlocuteur reste le pouvoir en place.

C’est donc un appel destiné avant tout à trouver des solutions pour lutter contre son isolement dans l’opposition. Avec ce risque de voir l’opinion basculer en faveur d’une autre option politique. Si l’on admet que le discours de Mba Abessole a évolué lorsqu’il parle de la mise en place d’une majorité républicaine comme première étape avant d’accepter de faire partie de la majorité présidentielle.

Mba Abessole est une drôle de bête politique qui a compris que la politique n’est pas un métier où les apprenants doivent s’aventurer. Tous les actes qu’il pose tendent à expliquer la nouvelle démarche de l’homme.

Il ne prête pas l’oreille à cette opposition qu’il connaît du bout des doigts. Il se demande même si cette opposition a un projet de gouvernement quand il indique qu’il faut apprendre à sortir des sentiers battus pour ‘’répondre aux attentes des gabonais’’.

Pour qui se situe dans cette zone où les enjeux politiques s’entremêlent, se tromper de cheval peut s’avérer rédhibitoire. Personne n’est dupe : Mba Abessole ménage sa monture pour éviter d’autres erreurs stratégiques en se rapprochant de la majorité.

Depuis la perte du député Alain Claude Bilié By Nzé, Mba Abessole n’est pas certain de pouvoir reconquérir le siège de Makokou et du canton Ntang Louli. Et dans la bataille des lobbies, qui opposait le PRG aux autres partis de l’opposition, MBA Abessole est seul.
Les épreuves ? Elles servent à tester la capacité à ne pas se détourner de l’objectif que l’on s’est fixé. Critiqué pour ses voltes faces et sa politique ambiguë, Mba Abessole assume en expliquant qu’il ‘’ne fait pas de calcul ‘’.

Est-ce la voie de la sagesse? On sait qu’en politique, pour se frayer un passage, il faut manœuvrer habilement, savoir négocier, tout mettre sur la table et mener une véritable concertation.
Mba Abessole avance en essuie glace, tantôt dans l’opposition tantôt dans la majorité. S’il veut continuer à exister politiquement, aujourd’hui il est question pour lui de se déterminer définitivement, au risque d’apparaître comme un homme seul qui n’est ni avec le parti démocratique gabonais (PDG) et ses alliés, ni avec l’opposition incarnée par l’UN, ni avec une autre aile d’opposition regroupée dans l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR).

(Par PR BIYAMBOU)

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES