spot_imgspot_img

Gabon : Les agents des Affaires sociales toujours dans le flou

Le Syndicat autonome des personnels des Affaires sociales (SAPAS) a repris son mouvement de grève depuis le 10 février dernier pour réclamer l’application du protocole d’accord entériné par le Premier ministre en septembre dernier, notamment concernant l’harmonisation des primes incitatives et de logement dont ils sont toujours privés.

L’harmonisation des primes incitatives et de logement pour les agents du ministère des Affaires sociales semble toujours coincée dans les méandres du ministère du Budget, qui tarde à mettre en œuvre les recommandations du protocole d’accord signé entre le Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, et le Syndicat autonome des personnels des Affaires sociales (SAPAS).

Occupant de nouveau les jardins du ministère au bord de mer depuis le 10 février dernier, les agents des Affaires attendent encore l’entérinement du décret garantissant le versement de leurs primes harmonisées avec les nouveaux barèmes de la Fonction publique.

«La grève a commencé le 6 avril 2009. Les principales revendications sont l’harmonisation de la prime de logement, l’octroi de la prime de risques, l’octroi de la prime d’incitation aux personnels du secteur social, le relèvement de la prime de transport de la main d’œuvre non permanente qui part de 2500 à 15 000 francs CFA, l’octroi d’une prime de logement à la MONP à hauteur de 25 000 francs CFA», explique Pierre Mintsa Edzang, le secrétaire général du SAPAS.

«Nous avons été reçu le 23 septembre 2009 par le Premier ministre, il a signé un protocole d’accord (…) et le 13 janvier 2010 nous avons été reçu par ce dernier. Le Premier ministre a donné des instructions fermes pour que le ministre du Budget exécute, mais il semble que ses instructions ne sont pas respectées», déplore-t-il.

Car «nous n’arrivons pas à comprendre comment un Premier ministre, chef du gouvernement, donne une instruction à un de ses ministre, et celui-ci n’exécute pas», s’insurge le secrétaire général du SAPAS.

«Nous attendons le prochain Conseil des ministres le 25 février dernier pour l’adoption du décret, ce qui serait pour nous une garantie pour lever le piquet de grève», a-t-il conclu.

Pour la base, l’attente se fait longue alors «nos collègues de l’Education ou de la Santé, qui exercent presque le même travail que nous, ont obtenu satisfaction depuis janvier 2009, mais nous depuis là, nous sommes en marge», dénonce un agent du ministère.

«Nous attendons la concrétisation des décisions qui ont été prises. Tant que la prime de logement ou la prime incitative ne sont pas harmonisées, on ne reprend pas», a-t-elle affirmé.

Le recensement des agents de l’Etat étant achevé, le gouvernement n’aura plus beaucoup d’excuses pour faire traîner l’harmonisation des avantages sociaux des fonctionnaires.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES