spot_imgspot_img

Quatre rencontres majeurs marquent la semaine du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba

Les audiences avec l’Ambassadeur de France au Gabon, le chargé d’affaires de l’ambassade d’Angola, le groupe pétrolier Shell Afrique et l’échange avec la communauté musulmane du Gabon ont marqué, entre autres, la semaine du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a rapporté ce vendredi à la presse, le secrétaire général adjoint et porte parole de la Présidence de République, Guy Bertrand Mapangou.

Lors de ce point de presse, Guy Bertrand Mapangou a informé les journalistes du décès, en France « dans des conditions non encore élucidées » d’un jeune compatriote dénommé Wilfried Mébiame dont le corps sans vie a été retrouvé dans un canal de la ville Saint-Denis, en région parisienne.
« Il était porté disparu depuis le 3 janvier 2010 jusqu’à cette découverte macabre », a précisé Guy Bertrand Mapangou non sans relever l’affliction du chef de l’Etat qui a instruit l’ambassadeur du Gabon en France de « prendre attache avec les plus hautes autorités de ce pays pour que toute la lumière soit faite sur les circonstances de cette mort ».

Très touché par cette disparition, le chef de l’Etat a par la voix du secrétaire général adjoint et porte parole de la présidence de la République, présenté ses condoléances « les plus émues » à la communauté estudiantine de France ainsi qu’à la famille éplorée.

Revenant sur la semaine du chef de l’Etat, Guy Bertrand Mapangou a signalé que l’audience accordée par le président de la République, Ali Bongo Ondimba à l’ambassadeur Français, Jean Didier Roisin, s’inscrivait dans le cadre des préparatifs de la visite au Gabon, les 24 et 25 février prochain, du chef de l’Etat Français, Nicolas Sarkozy. A ce titre il a rassuré que tout se déroulait normalement.

De même qu’il a rappelé que « Cette visite du Président français au Gabon, témoigne de l’excellence des relations de coopération qui unissent nos deux pays et de la parfaite convergence de vues que partagent les Présidents Ali Bongo Ondimba et Nicolas Sarkozy sur les questions d’intérêt commun ».

Le chef de l’Etat et le représentant de Nicolas Sarkozy au Gabon avaient également fait le tour des grands sujets de l’actualité continentale et internationale avec une projection sur la tenue prochaine du sommet France/Afrique du 31 mai au 1er juin 2010 à Nice en France.

Le chargé d’Affaires de l’ambassade d’Angola au Gabon, Nebe N’salamdi Makadi, était quant à lui porteur d’un message du président Angolais, José Edourdo Santos à son homologue gabonais, Ali Bongo Ondimba.

Résumant le contenu du message, M. Mapangou a expliqué que celui – ci avait trait à la « volonté du président Dos Santos de redynamiser et de raffermir la coopération bilatérale entre le Gabon et l’Angola » à travers notamment la commission mixte Gabon/Angola, cadre de concertation « privilégiée » des relations de coopération entre les deux pays.

Parlant de l’audience que le n°1 gabonais a accordé au groupe pétrolier, Shell – Afrique, représenté au plus haut niveau par son vice président, Ann Pickart, le porte parole de la présidence de la République a dit qu’il était question de présenter au chef de l’exécutif gabonais, le nouveau vice – président du groupe et de décliner les nouvelles perspectives de cette société au Gabon.

Dans ce sens, les journalistes ont été renseignés sur l’augmentation en 2010 de la production du groupe grâce à la découverte en 2004 du nouveau gisement pétrolifère de ‘‘Koula’’ sur le permis d’Awoun et de ce que Shell va unir ses efforts avec l’entreprise Emerada Hess Gabon pour booster davantage son rendement.

S’agissant du dossier du gaz, il a laissé entendre que Shell se propose de valoriser l’exploitation dudit produit avec le projet GNL (Gaz Naturel Liquéfié) via le déploiement des technologies innovantes.

Dans sa réponse, le porte parole de présidence de la République a précisé que le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a souhaité que le groupe Shell maintienne ces efforts en matière de promotion, d’éducation et de sensibilisation sur la biodiversité et le développement durable.

Enfin, Guy Bertrand Mapangou a partagé avec les communicateurs la joie de la communauté musulmane pour la sérénité retrouvée après l’audience qu’elle a eue avec le Raïs (chef suprême), Ali Bongo Ondimba.

« Conduite par Refozo Mohamed, président de l’Union des musulmans du Gabon (UMG), la délégation est venue confirmer au Raïs la désignation du grand Imam Ismaël Oceni aux fonctions de président du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Gabon », a porté Guy Bertrand Mapangou qui a paraphrasé les propos des responsables musulmans en ces termes : « Cette rencontre fraternelle est venu unir et consolider la grande famille musulmane du Gabon dans la foi en Dieu ».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES