spot_imgspot_img

Gabon : La légalisation de l’Union nationale sera automatique !

Le président de l’Union nationale, Zacharie Myboto, a organisé un déjeuner de presse le 19 février à Libreville pour répondre aux détracteurs du nouveau grand parti de l’opposition, notamment concernant la campagne de discrédit lancée depuis sa création le 10 février.

Suite aux réactions de plusieurs détracteurs visant à discréditer son parti et jeter le trouble sur l’avenir de ses élus, le président de l’Union nationale (UN), Zacharie Myboto, et son cabinet, ont rassuré leurs militants le 19 février dernier lors d’un déjeuner de presse à Libreville.

Dénonçant des «allégations motivées par des arrières pensées politiciennes, et soutenues par la volonté de nuire», Zacharie Myboto a affirmé que la «légalisation de l’Union nationale devra se faire de manière automatique».

«Tout parti issu d’une fusion bénéficie d’une reconnaissance de plein droit et se voit remettre un récépissé. Nous sommes fondés pour affirmer que l’Union nationale n’attend plus que le récépissé de sa reconnaissance qui lui conférera les droits et obligations ayant fusionné», a-t-il poursuivi.

Concernant la situation des élus des partis ayant fusionné, le président de l’Union nationale en s’appuyant sur l’article 39 de la Constitution, a indiqué que «la perte de mandat ne peut être effective qu’en cas de démission ou d’exclusion de la formation politique sous la bannière de laquelle on aura été élu».

«Il n’y a jamais eu démission ou exclusion. Pourquoi alors toutes ces interrogations ? Y a-t-il des lois spécifiques pour la majorité et d’autres pour l’opposition ?», s’est-t-il enfin interrogé.

Le secrétaire exécutif, André Mba Obame, a par ailleurs annoncé le démarrage imminent d’une tournée provinciale. Dans le même sens, une grande campagne d’inscription sur les listes d’adhésion est prévue à Libreville dans les prochains jours.

L’UN, porté sur les fonts baptismaux le 10 février, est la fusion des structures que sont le Mouvement africain de développement (MAD), le Rassemblement national des républicains (RNR) et l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD), conformément aux dispositions de la loi n° 24/96 du 6 juin 1996 relative aux partis politiques en son article 17.

La nouvelle formation politique est présidée par Zacharie Myboto. André Mba Obame et Gérard Ella-Nguéma en occupent respectivement le secrétariat exécutif et le secrétariat exécutif adjoint. Tous ses autres hauts dirigeants (Zeng-Ébome, Éyéghé-Ndong, Ntoutoume-Ngoua, Ben-Moumbaba, Casimir Oyé Mba) occupent des postes de vice-président.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES