Le conseil municipal de la ville de Port-Gentil, réuni lundi pour la deuxième fois, n’a pu s’accorder autour de leur maire André-Jules Ndjambé sur le budget d’investissements 2010 de leur commune.

En effet, une majorité des élus (38 sur 63) n’a pas honoré la convocation de cette session extraordinaire de rattrapage souhaitée par le ministre de l’Intérieur .

Le budget primitif avait été arrêté à un peu plus de 9 milliards de francs CFA et enregistrait une augmentation de 29% par rapport à celui de l’exercice 2009.

Selon le quotidien l’Union de ce mardi, « l’alliance ANB-UPG, à l’origine du rendez-vous manqué d’hier, juge illégale la tenue de cette session qui n’aurait de toute façon pas pris en compte des point s que l’Union du peuple gabonais (UPG) aurait souhaité voir figurer à l’ordre du jour ».

Un nouveau rebondissement avec une décision ferme des autorités de Libreville devrait ramener la sérénité au sein du conseil municipal dans la capitale économique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here