spot_imgspot_img

L’Agence Française de Développement, partenaire stratégique du Gabon

Lors de la visite du président Français, Nicolas Sarkozy, au Gabon, outre la signature conjointe, avec le Chef de l’État gabonais, Ali Bongo Ondimba, du Plan d’action pour la mise en œuvre d’un partenariat stratégique entre les deux pays et celle de l’accord instituant un partenariat de défense, des regards vont être tournés vers le paraphe d’un accord sur l’échange de jeunes professionnels et la signature de diverses conventions avec l’Agence Français de Développement (AFD), dont nous vous offrons une présentation. Etablissement français à caractère public, l’AFD agit depuis près de soixante ans en faveur du développement dans les pays du sud et de l’Outre-mer, conformément aux stratégies mise en place par le gouvernement français. Actuellement, cinquante (50) pays bénéficient de ces programmes d’actions et du soutient qu’elle accorde sur les plans économique, social, éducatif ou environnemental.
Au Gabon, au cours des trente dernières années, l’AFD s’est principalement illustré dans le secteur des infrastructures, en y engageant une portion congrue des 1,25 milliards d’euros (soit une moyenne annuelle de plus de 40 millions d’euros) engagés pendant cette période.
Ainsi, ce financement a-t-il permis notamment la construction du barrage de Kinguélé et Tchimbélé en 1975 et Poubara en 1981l’extension et la modernisation de l’Aéroport de Libreville, en 1988, la construction de la route d’Eboro-Oyem-Mitzic, en 1993.

Sur le plan formel, les interventions de l’AFD au Gabon sont de type divers. Il s’agit notamment de prêts concessionnels à long terme à l’Etat, de garanties d’emprunts en monnaie locale via l’AFD ou sa filiale PROPARCO, qui favorise l’investissement privé en faveur de la croissance et le développement durable dans les pays émergents.

L’Agence, accorde également des subventions par l’entremise du Fonds Français pour l’Environnement mondial (FFEM), qui est un fonds public bilatéral français ayant pour prérogative la protection de l’environnement dans les projets de développement durable des pays du sud.
Il en va de même pour le secteur productif, où les actions de l’AFD et de PROPARCO se déclinent en prêts ou consolidation des fonds propres aux entreprises privées ou en appui, à l’image du soutient accordé à l’Institut Gabonais au Développement (IGAD) dans le cadre de la mis en œuvre du programme d’Appui au développement de l’Agriculture Périurbaine.
En matière d’amélioration des services sociaux, l’éducation et la formation professionnelle figure en bonne place au sein des missions de l’Agence, qui finance des études de faisabilité pour la préparation d’un projet d’appui à la modernisation du système national de formation professionnelle dans le cadre d’un partenariat public-privé. Sur le plan sanitaire, l’AFD est engagée dans un projet d’appui au Programme national de développement sanitaire qu’elle finance à hauteur de 10,5 millions d’euros.

En matière de gestion durable de la biodiversité, l’AFD a par ailleurs entrepris des actions dans les domaines de la conservation des écosystèmes, la promotion de l’écotourisme et la généralisation d’un mode d’exploitation favorisant le renouvellement de la ressource forestière, en appuyant les entreprises forestières dans le financement de leur plan d’aménagement durable.
La visite du président français, Nicolas Sarkozy, au Gabon sera marquée par la visite à l’usine Rougier de déroulage et de fabrication de contreplaqué d’Owendo, où il devrait toucher du doigt les réalités du secteur du bois au Gabon, dans le contexte national tendant à la transformation locale des grumes.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES