spot_imgspot_img

Revue quotidienne de la presse nationale: Actualité dominée par la visite du chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy

L’actualité nationale est largement dominée ce jeudi, dans les quotidien nationaux, par la visite de travail du chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, qui est arrivée mercredi par la ville de Franceville, dans la province du Haut Ogooué (Sud-est) avant de poursuivre à Libreville, la capitale politique du Gabon, située dans la province de l’Estuaire.

Les deux principaux quotidiens du pays, notamment l’Union et Gabon Matin ont en effet fait la part belle aux analyses des divers angles de la visite de travail du numéro un français en terre gabonaise.
Gabon Matin a d’ailleurs conçu un dossier spécial qui tient sur huit pages et qui reprend globalement toutes les étapes de cette visite au Gabon.

De son côté, le premier quotidien national, l’Union, a consacré trois pages à cette actualité qui entre dans le cadre de la refondation des relations entre ces deux nations.

Dès lors, Gabon Matin qui titre sur sa Grande Une : « Visite du président Sarkozy au Gabon : les jalons d’un partenariat franc », illustre sa première de couverture par une grande photo du numéro un français, au côté de son homologue gabonais, prenant un bain de foule.

Dans son article, notre consœur, Marinette Engonga, de Gabon Matin, focalise son texte entre autres, sur «Les conventions prometteuses pour une coopération transparente», titre d’ailleurs de son article en page 2.

Elle mention dans ce papier que « les cinq décennies qui ont marqué l’amitié franco-gabonaise n’ont pas entamé les perspectives de développement des deux Etats. La signature hier à la Cité de la Démocratie de quatre conventions de financement de l’Agence Française de développement (AFD) à hauteur de 86,5 millions d’euros, soit 56,7 milliards de francs CFA entre les autres autorités gabonaises en présence des deux chefs d’Etat, fait foi d’une coopération active et transparente ».

Plus loin, notre consœur de Gabon Matin relève que ces conventions qui « dénotent d’une refondation se voulant transparente entre la France et le Gabon visent la réalisation de plusieurs projets aussi bien sur le plan social que sur le plan économique ».

D’un autre côté, faisant allusion au discours d’Ali Bongo à la Cité de la Démocratie à l’endroit de son hôte français à Libreville, Théophile Assoumou –Mombey dans son article en page 3, intitulé « L’émergence expliqué au président Sarkozy », souligne que le président Ali Bongo Ondimba s’est saisi de cette opportunité pour expliquer la politique de l’émergence « projet de société proposé aux Gabonais lors de l’élection présidentielle du 30 août 2009 ».

De ce fait, le confrère de Gabon Matin relève que le président Ali Bongo a dit «  sa ferme volonté de relever les défis de l’emploi, de la santé, de la formation, de la croissance, de la bonne gouvernance, de la lutte contre la pauvreté et de la préservation de l’environnement pour garantir un mieux être aux générations présentes et futures de manière juste, équitable ».

Sur la même page, Isaac Mackanga, revient un peu plus haut sur l’accueil euphorique de l’Aéroport Léon Mba de Libreville.

« Les Gabonais ont tenu à marquer d’une pierre indélébile leur attachement à l’amitié qui lie notre pays à la France en se rendant massivement à l’aéroport international Léon Mba de Libreville où ils ont accueilli avec euphorie, le président français, Nicolas Sarkozy, qui effectuait sa troisième visite en terre gabonaise », raconte –t-il.

Dans cet article, le confrère de Gabon Matin raconte et présente le décor qui a prévalu durant cette visite, au niveau de l’aéroport de Libreville, du numéro un français.

Les pages 4 et 5 de Gabon Matin sont exclusivement réservées au discours des deux chefs d’Etat, prononcés devant de nombreux invités à la Cité de la Démocratie de Libreville, tout comme les pages 6 et 7 reviennent sur les morceaux choisis de ces discours.

« Le ‘’pré- carré’’ désormais rangé aux calendes de l’histoire » ou « la France n’avait pas de candidat » ou encore « Nicolas Sarkozy exprime son soutien à Ali Bongo Ondimba » tout en réaffirmant « la poursuite de la coopération sur les questions migratoires ».

Et pour être complètement en phase avec une visite, Gabon Matin dans ses pages 8 et 9 affiche en image, des photos de la visite, aussi bien à Franceville qu’à Libreville.

Dans ses colonnes, le Quotidien L’Union, en page 2, 3 et 4 brosse un regard sur cette visite de travail qui a conduit à la signature de « Nouveaux accords ».

En page 2 de L’Union, Christian G. Kouiga, revient sur les étapes de Franceville et de Libreville jalonnées de visite au Centre international de recherche médicale de Franceville (CIRMF) et celle de l’entreprise française de transformation de bois au Gabon, ‘’Rougier’’.

A sa suit Ondouba’Ntsibah fait un article sur les relations Franco-Gabonaise et rappelle que Ali Bongo Ondimba « sonne l’heure de la rénovation ». Ainsi, raconte-t-il, « dans une allocution empreinte d’audace et de détermination, … le président de la République s’est inscrit dans le sens d’une amitié sincère et frappée du sceau du respect mutuel. Le principe ‘’gagnant-gagnant’’ devant désormais, selon lui, caractériser la coopération entre Libreville et Paris.

Une idée d’ailleurs partagée par le chef de l’Exécutif français qui a dit être venu proposer au gouvernement gabonais, un contrat qui témoignera désormais d’une relation décomplexée ».

Le chef de l’Etat français a quitté la capitale gabonaise vers 21 heures locales, écourtant son séjour gabonais, à destination de Bamako au mali où il a rencontré l’ex-otage, Pierre Camatte, libéré grâce aux bons offices du Mali, avant de s’envoler pour Kigali au Rwanda.

Quelques autres sujets, bien que occultés par cette visite figurent tout de même dans les deux quotidiens.

Gabon Matin fait un article sur la Réforme de l’enseignement technique et de la formation professionnelle qui doit «  assurer de manière efficace le pilotage des actions que le ministre Léon Nzouba entend mener ».

Dans l’Union, outre d’autre sujets politiques, l’on peut lire en page 7 que « près de 400 sans –papiers » ont regagné leur pays ou encore ce fait divers du veilleur de nuit qui était un voleur sur la même page.

En sport, l’un et l’autre quotidien sont revenu sur la rencontre qu’a eu le ministre de sports, René Ndémézo’O Obiang avec les responsables de clubs ainsi que les responsables de la Fédération gabonaise de football et qui souhaite un championnat national de football digne de ce nom, avec des objectifs clairement affichés.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES