spot_imgspot_img

Découverte de 5683 fonctionnaires fantômes au Gabon

Lors de son traditionnel conseil des ministres du 25 février 2010 le gouvernement gabonais a rendu public les résultats provisoires de l’audit de la Fonction publique qui laissent apparaître la présence d’environ 5683 agents présumés en situation irrégulière sur un recensement général de 70960 agents publics. La découverte de ces fonctionnaires dits fantômes devrait permettre à l’Etat gabonais de réaliser des économies de l’ordre de 2,1 milliards de francs par mois, soit 25,2milliards pour cette année 2010.
Lancé en novembre 2009 par les responsables du ministère gabonais du Budget et de la Fonction publique pour une meilleure lisibilité du fichier des agents publics de l’Etat, les résultats dits provisoires de l’audit de la Fonction publique ont été rendus public le 25 février 2010 par le gouvernement gabonais.

La présente enquête réalisée sur un effectif global de 70960 agents a permis le recensement de 63212 contre 7748 agents non recensés après confrontation des informations recueillies avec les données contenues dans le fichier solde du ministère du Budget.

Après déduction de 2000 agents en stage et en mission diplomatique, de 65 autres cas particuliers, il ressort la présence inopinée de 5683 agents présumés en situation irrégulière et ayant perçu leur salaire de février par bons de caisse sur présentation des pièces justifiant l’exercice d’une activité d’intérêt publique.

La découverte de ces fonctionnaires dits fantômes devrait permettre à l’Etat gabonais de réaliser des économies de l’ordre de 2,1 milliards de francs par mois, soit 25,2milliards pour cette année 2010.

Le gouvernement prévoit également des poursuites judiciaires contre ceux et celles qui auront reçu des bons de caisse qui ne leur étaient pas destinés s’il est établi qu’ils ont été indûment payés jusqu’à ce jour.

Aussi le paiement par bons de caisse des agents de l’Etat en fonction à l’Education nationale a également permis de procéder au retrait de 89 postes budgétaires d’enseignants décédés depuis plus de 10 ans pour certains ; de 87 postes budgétaires d’abandons d’enseignants expatriés ; de 23 postes budgétaires de rupture volontaire de contrat ; de découvrir l’existence de 4 postes budgétaires donnant lieu à des salaires doubles ; de découvrir 11 doublons de bons roses pour des enseignants stagiaires payés en pré-salaires.

Cette méthode a permis à l’Etat gabonais de récupérer 661 bons de caisse ; de réaliser une économie globale de 285.230.000 de francs cfa sur quatre mois et un gain de 201 postes budgétaires récupérés.

Comme annoncé lors du démarrage de l’audit de la Fonction publique l’Etat gabonais entend exclure définitivement de ses effectifs tous les enseignants indûment payés après publication d’une liste noir.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES