Le protocole d’accord matérialisant cette convention a été paraphé mercredi dernier, le directeur général de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie (BICIG), Claude Ayo Inguenda côté gabonais, et par le directeur général adjoint de l’Agence française pour le développement (AFD), Jean Michel Debrat, pour le compte de cette institution.

Le protocole d’accord prépare la mise en place d’une garantie de financement d’investissement des petites et moyennes entreprises gabonaises de l’ordre de 10 millions d’euros soit, 6,56 milliards de FCFA, afin de créer des emplois et booster le développement du pays.
Le directeur général adjoint de l’Agence française de développement (AFD), Jean Michel Debrat, et le directeur général de la Banque internationale du commerce et d’industrie du Gabon (BICIG), Claude Ayo Inguenda ont signé ce document en marge de la visite du président français, Nicolas Sarkozy au Gabon.

Ce protocole d’accord prépare la mise en place d’une garantie de portefeuille pour favoriser le financement d’investissement des petites et moyennes entreprises dans le pays. Il entre dans le cadre de la stratégie d’appui au secteur privé au Gabon par l’AFD, suivant un dispositif de garanties dit ARIZ (dénomination commerciale signifiant Assurance pour risque de financement de l’investissement privé en Zone d’intervention de l’AFD).

A ce sujet, l’Agence française de développement travaille avec les banques gabonaises pour promouvoir le financement des entreprises privées. C’est le cas de la BICIG, filiale de la BNP PARISBAS (BNPP). La mise en place de l’accord de garantie ARIZ de portefeuille de prêt couvre un volume de concours de 10 millions d’euros soit, 6,56 milliards de FCFA. La formalisation du protocole d’accord devra être suivie dans quelques semaines de la finalisation de cet accord.
En paraphant le protocole d’accord, les deux parties se sont réjouies de l’excellence des relations économiques qui existent sur tous les plans entre le Gabon et la France. MM. Claude Ayo Inguenda et Jean Michel Debrat ont expliqué que la garantie de portefeuille est un mécanisme global qui permet à la banque de mobiliser de manière autonome la garantie de l’AFD dans les limites imparties par l’accord.

Elle permettra donc à la BICIG de partager son risque de crédit avec l’AFD et facilitera sa prise de décision de crédit en faveur des petites et moyennes entreprises qui investissent. A noter que le protocole pour la mise en place d’un accord de garantie ARIZ de portefeuille est le premier de la sorte au Gabon avec un établissement bancaire de la place.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here