spot_imgspot_img

Un nouveau plan d’action sanctionne la restitution de l’audit technique des travaux d’entretien routier financés par le FER II

Le séminaire de restitution de l’audit technique des travaux d’entretien routier financés par le Fonds d’entretien routier II (FER2) au titre des exercices 2007 et 2008, organisé du 24 au 26 du mois courant, au palais du Sénat, Omar Bongo Ondimba, s’est achevé, ce vendredi, sur la mise en œuvre d’une nouvelle de feuille de route, a constaté GABONEWS.

Ce rendez-vous synonyme de tracer de nouveaux objectifs à travers une nouvelle feuille de route, avait pour but de permettre aux différents intervenants dans l’entretien routier, de s’approprier les recommandations visant l’amélioration significative du système de gestion de l’entretien routier sous toutes ses facettes.

L’audit selon l’expert retenu pour le faire, a montré un ensemble de carences, voire de dérives dans le fonctionnement du dispositif de l’entretien routier.

Les thématiques évoquées avaient trait aux aspects institutionnels et techniques (dispositif institutionnel, passation des marchés, contrôle des travaux, réorganisation de la régie), entre autres.

Au titre donc des recommandations, les acteurs du FER II ont convenu de revoir certains textes réglementaires, de créer un groupe de travail chargé de réfléchir sur l’archivage documentaire, de créer une sous commission technique d’analyse des offres, de revoir les circuits de signature des marchés, d’élaborer les marchés pluriannuels réglant le problème des travaux d’urgence, la dérogation du code des marchés en ce qui concerne la passation des travaux d’entretien routier notamment. En un mot, corriger ce qui n’a pas marché au cours des exercices antérieurs avec un accent particulier sur la rigueur et la transparence.

Abondant dans le même sens que son prédécesseur, Raphael Mamiaka (Président du Conseil d’Administration du FER II), le ministre de l’équipement, Flavien Nzengué Nzoundou, a rappelé que : « Dans les situations courantes, il me parait indispensable de rappeler et de mettre un accent sur le mode d’attribution des marchés. En effet, une mauvaise adjudication peut conduire à une mauvaise
réalisation des travaux et à des contentieux inutiles ».

Face à l’état piteux de nos routes, le FER II a donc pour mission de mobiliser les fonds nécessaires à l’entretien du réseau routier pour répondre aux besoins croissants des transports.

Organisé à l’initiative du Conseil d’Administration du FER II (2ème génération), cette rencontre a réunit près de 200 professionnels de l’Administration publique et du secteur privé.

Dans ses attributions, FER II est une structure au service de l’Etat ayant pour rôle d’administrer les fonds destinés à l’entretien du patrimoine routier national. A ce titre, il est chargé d’assurer le règlement, à titre exclusif, des dépenses liées à l’entretien, à la réhabilitation, à la gestion, à l’expédition et à la protection du patrimoine routier national, y compris les voies urbaines aménagées.

De même qu’il a en charge l’entretien des bacs gérés par l’État, la prévention et la sécurité routière, y compris la signalisation et l’appui aux petites et moyennes Entreprises et aux petites et moyennes industries, et s’occupe également des études et contrôles y afférents.

Vingt pourcent (20%) des ressources du FER II sont affectées au financement des travaux en régie réalisés par le ministère en charge de l’Equipement, des Infrastructures et de l’Aménagement du Territoire.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES