spot_imgspot_img

Gabon : Un accident mortel à Libreville

Le non respect de la priorité et l’excès de vitesse ont été une fois de plus à l’origine d’un accident mortel dans la nuit de dimanche à lundi sur le boulevard du front de mer, a constaté AfriSCOOP dans la capitale gabonaise (Libreville).
Selon des témoins, le véhicule accidenté de marque Suzuki – Jimmy, appartiendrait à la Garde République (GR), avec une plaque noir et roulant à vive allure dans le sens feux tricolores de la présidence de la République – la Poste sur le Boulevard du bord de mer a « effectué une manœuvre brusque pour tenter d’esquiver un taxi sortant de la bretelle située à la tribune officielle pour rallier le sens aéroport –Owendo sens dans lequel roulait le Suzuki » a-t-il déclaré sous réserve de l’anonymat.
Poursuivant son témoignage le témoin de la scène indique qu’« en principe, le chauffeur du Suzuki, un officier de la Garde République, aurait sacrifié sa propre vie pour sauver celles des passagers à bord du taxi. Bien qu’ayant la priorité de voie, s’il n’avait pas esquivé le taxi, il l’aurait violement percuté et tué tous les passagers à bord ».
Ainsi, après avoir évité le taxi, sans cherché à comprendre s’est enfuit, le Suzuki quant à lui, est allé finir sa course contre le mur de la tribune officielle avant de rebondir sur lui-même sous l’effet de la violence du choc. Le véhicule était irrécupérable.
Il ressort que, « personne ne pouvait survivre à un tel choc. Le chauffeur est mort sur le champ ».
Le violent choc a sorti les chrétiens qui étaient en séance de célébration et d’adoration dans le bâtiment percuté par le Suzuki. Face au spectacle, ces derniers se sont donc mobilisés et ont unis leur force pour sortir la victime du véhicule.
Après l’avoir sorti la dépouille de cet agent courageux, les chrétiens l’ont rendu un hommage mérité séance tenante par des adorations en attendant l’arrivée des premiers secours.
Les secours à savoir, le Samu du Centre hospitalier de Libreville et l’Unité Spécialisée de la Garde Républicaine, notamment sont arrivés sur les lieux, 15 à 20 minutes après le drame. Ces différents services médicaux ont tous confirmés le décès sur le champ, de cet agent de la Garde Républicaine gabonaise mais dont l’identité n’a pas été révélée.
Cet accident est le énième du genre dans les artères de la capitale gabonaise, malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation menées par la sécurité routière du ministère des transports. Cependant, cette entité ne dispose toujours pas de statistiques officielles pouvant clairement identifier le nombre d’accidents de la circulation par jour ou par an.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES