spot_imgspot_img

Ali Bongo Ondimba à SOGARA pour s’enquérir des reformes enclenchées

Le chef de l‘Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba qui séjourne depuis mardi à Port – Gentil (capitale provinciale de L’Ogooué-Maritime), où il va présider jeudi son premier Conseil des ministres hors de Libreville a entamé mercredi par la Société Gabonaise de Raffinage, une série de visites au sein des entreprises implantées dans la cite économique du pays, a constate GABONEWS.

A la SOGARA, le chef de l’État accompagné de quelques membres du gouvernement a été accueilli par  le Premier  ministre, Paul Biyoghe Mba  et les différents responsables de cette société.
Bien qu’aucune information relative à cette visite n’ait été livrée, il n’en demeure pas moins que tout porte à croire que le chef de l’Etat ait voulu s’enquérir des reformes enclenchées au sein de cette entreprise grâce au financement gouvernemental visant à relancer ses activités.

Pour sortir de cette situation de crise marquée par des grèves des employés, l’Etat avait octroyé a la SOGARA un montant de 80 milliards de francs CFA plus un prêt de 8 milliards de francs CFA pour moderniser ses équipements et importer le brut léger du Nigéria et d’apurer également la dette de l’entreprise.

SOGARA a vu le jour en novembre 1964 et a été mise en service en 1967, grâce à la volonté commune du Gabon, du Cameroun, de la République centrafricaine, du Congo et du Tchad, au départ avant que les états partenaires du Gabon ne se retirent en 1973, pour développer leur propre industrie concurrente.

SOGARA traite plus de 800 000 tonnes de brut par an et est une entreprise certifiée AFAQISO 9002(version 1994) et ISO 9001(version 2000).

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES