spot_imgspot_img

Ali Bongo Ondimba s’imprègne du Gabon industriel à Cora Wood et à CPBG de Port Gentil

Les entreprises forestières, Cora Wood et la Compagnie de Plaquage des Bois du Gabon (CPBG), implantées dans la capitale économique, Port-Gentil, ont marqué, mercredi leur ferme engagement à soutenir le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, dans son ambitieux projet du Gabon industriel, a constaté GABONEWS lors de la visite qu’il a effectuée dans ses structures.

A Cora Wood, le chef de l’Etat et toute sa délégation ont pu apprécier, par une visite guidée, les différentes étapes de transformation du bois avant leur exportation vers l’extérieur.
Le vice président de Cora Wood, Stefano Cora, dont l’entreprise est héritée, dès 2001, du groupe français CFG (Compagnie forestière du Gabon), ne ménage aucun effort en matière d’aménagement, a révélé que 90% des grumes subissent déjà une transformation préalable.

Indiquant par ailleurs que la tâche n’était pas du tout facile en ce qui concerne les coûts, il a sollicité de la part de l’état des moyens d’accompagnement et d’assouplissement.

Cora emploie plus de 650 travailleurs avec 37% constitués des femmes.

A la CPBG (société française), honneur par contre a été donné au n°1 Gabonais de procéder à l’inauguration de cette société opérationnel depuis l’année dernière.

Comme pour marquer son adhésion à la vision de l’émergence, le Directeur Général de la CPBG, Guillaume Fenart, a rappelé au chef de l’Etat que : « Lors de la campagne qui a précédé votre élection à la magistrature suprême, vous avez clairement exprimé votre intention de dynamiser une action essentielle pour l’avenir de la nation (…) accompagne nos vœux les plus profond ».

« Votre vision pour la filière bois est la notre », a-t-il clamé.

C’est dans ce  même ordre d’idées que le ministre des Eaux et forets, Martin Mabala a paraphrasé le Président de la République en disant que : « En 2025 l’économie du Gabon ne doit plus reposer sur la simple exploitation des richesses de son sol et de son sous sol (…) mais sur trois piliers sectoriel forts que sont : le Gabon vert, le Gabon industriel et le Gabon des services  à valeur ajoutée».

Mieux, il a expliqué que certains exploitants opposés hier, se posent aujourd’hui en avocats défenseurs de l’industrialisation de la filière bois et de l’aménagement durable des forêts.

Dans la province de l’Ogooué – Maritime dont Port – Gentil est la capitale, le secteur bois, dont les activités génèrent environ 1000 emplois directs et 500 indirects, contribuent  à lutter  contre le chômage.

Lors de la campagne présidentielle du mois d’août 2009, Ali Bongo Ondimba avait clairement définie que l’industrialisation permettra non seulement une meilleure gestion de notre écosystème, mais aussi améliorer, les revenus des employés de ce secteur qui attend beaucoup du Conseil des ministres de ce jeudi devant se tenir pour la première fois à Port – Gentil, c’est-à-dire hors de Libreville; la capitale administrative du pays.

La forêt du Gabon, selon les exploitants forestiers, représente à travers le monde 22 millions d’hectares.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES