spot_imgspot_img

Inauguration symbolique de l’usine de la CBG par Ali Bongo Ondimba

Le chef de l’Etat Ali bongo Ondimba a symboliquement inauguré, mercredi, l’usine de la compagnie des bois du Gabon (CBG)

Ali Bongo Ondimba a coupé le ruban symbolique, avant d’actionner une machine. La CBG fait également de la transformation du bois, au travers de ses activités de déroulage et de placage du bois, et la fabrication des contreplaqués.

La présence, à cette cérémonie, de l’ambassadeur de France au Gabon, Jean Didier Roisin, en disait long sur le sens de cette inauguration, quelques jours après la visite au Gabon du président français Nicolas Sarkozy.

Le président directeur général de la CBG, Guillaume Fenart, a d’ailleurs déclaré qu’il appuyait la démarche du gouvernement gabonais de privilégier la transformation locale du bois, au détriment des exportations du bois sous forme des grumes.

Le ministre des Eaux et Forêts, de l’Environnement et du Développement durable, Martin Mabala, qui est également intervenu au cours de la cérémonie, a salué l’action des opérateurs économiques qui s’inscrivent dans la politique du gouvernement de favoriser l’industrialisation locale dans le secteur forestier.
Le chef de l’Etat s’est rendu également sur le site abritant les installations de Cora Wood Gabon, une entreprise forestière dont l’essentiel de l’activité est concentrée dans le déroulage et le placage du bois, ainsi que la fabrication des contreplaqués. La société, qui emploie un peu plus de 120 personnes, transforme sur place 90% des grumes achetées.

Pour M. Cora, le représentant du directeur général de Cora Wood Gabon, le Gabon vert et le Gabon industriel (deux des trois piliers du projet de société du chef de l’Etat), sont déjà une réalité en leur sein. M. Cora a invité Ali Bongo Ondimba à se rendre à Venise en Italie où se trouve le siège du groupe Cora Wood.

Exprimez-vous!

  1. En fait la CWG emploie à POG près de 400 personnes dont un tiers de femme. Et près de 120 personnes sur l’un de ses sites forestiers. Et ce n’est que parce que le secteur bois reste handicapé par les restes de la crise financière. Au mieux de sa forme, plus de 700 personnes travaillaient à la CWG.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES