Une des grandes décisions prises ce jeudi par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, au sortir du Conseil des ministres à Port-Gentil est la création de la direction générale de la dette sur le territoire national, chargée de l’élaboration de la politique d’endettement et de la gestion active de la dette.

Cette structure vise la rationalisation de la chaîne de la dépense publique et la recherche de son efficacité. Rattachée au ministère de l’Economie, cette direction sera chargée de l’élaboration de la politique d’endettement et de la gestion active de la dette.
Elle tiendra l’échéancier des remboursements de la dette étant entendu que les règlements seront effectués par la Direction générale des services du trésor. De son côté, l’organisation de la Direction générale des services du trésor comprendra en son sein des services centraux chargés de la réglementation comptable, de l’Agence judiciaire du trésor, de l’administration générale, la gestion active de la trésorerie et de la décentralisation des comptables principaux.

Cette direction comprendra également, un réseau de comptable principaux composés de contrôleurs budgétaire et comptables ministériels affectés auprès de chaque ministère, d’agents comptables affectés auprès des institutions dotée d’autonomie de gestion, les trésoriers provinciaux receveurs percepteurs et percepteurs affectés dans les circonscriptions administratives correspondantes que sont, les provinces et départements.

Pour finir, il y aura des comptables spéciaux chargés d’exécuter les comptes spéciaux dûment constitués par les lois et règlements. Chaque poste comptable principal comprendra en son sein un service de contrôleurs comptables financiers et techniques pour effectuer le visa et le contrôle du service fait avant et après paiement. Leur responsabilité est engagée devant la Cour des comptes et les autres institutions de contrôle, au même titre que le comptable public.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here