spot_imgspot_img

Journée internationale de la femme: faire «progresser l’autonomisation des femmes et l’égalité des sexes », Thoraya Ahmed Obaid

La Directrice exécutive du Fond des Nations unies pour la population (FNUAP), Thoraya Ahmed Obaid, dans une déclaration rendu public, ce vendredi, en prélude à la Journée internationale de la femme qui se célèbre à travers le monde, les 8 mars de chaque année, a indiqué que son institution « demeure pleinement déterminée à travailler avec ses partenaires à faire progresser l’autonomisation des femmes, l’égalité des sexes, la santé reproductive et les droits en matière de reproduction ».

GABONEWS livre, dans son intégralité, le texte parvenu, ce vendredi à la Rédaction.
«En la Journée internationale de la femme, rendons hommage à toutes les femmes qui, partout dans le monde, apportent de telles contributions au bien-être de leurs familles, communautés et nations.

Dans chaque partie du monde, les femmes sont les artisanes du tissu social, et le progrès vers l’égalité se poursuit. Aujourd’hui, davantage de filles sont scolarisées, davantage de femmes siègent au parlement et au gouvernement, davantage de femmes exercent un emploi rétribué. Il reste pourtant un long chemin à parcourir jusqu’à une véritable égalité.

Tant qu’une femme meurt sans nécessité à chaque minute de complications de la grossesse et de l’accouchement, nous devons donner la priorité à la santé et aux droits des femmes. Ceci comprend le droit à la santé sexuelle et reproductive.

Tant que des millions de filles sont contraintes de se marier dans leur enfance, nous devons défendre l’égalité de traitement et des chances. Ceci comprend le droit à recevoir une éducation et à tirer le plus grand parti possible de ses potentialités.

Tant qu’il existe une violence endémique à l’égard des femmes et des filles et que ces crimes jouissent de l’impunité, nous devons promulguer des lois équitables, les faire respecter et incliner dans le bon sens les balances de la justice.

Et tant que les filles continuent de disparaître, comme il arrive aujourd’hui à 100 millions d’entre elles en raison de la préférence pour les fils, nous devons nous mobiliser pour un changement effectif afin d’en finir avec l’inégalité de traitement, la discrimination et la violence à l’égard des filles et des femmes.

La lutte pour l’égalité des sexes est l’un des plus grands défis de notre temps.

Aujourd’hui, en la Journée internationale de la femme, allons de l’avant unis dans la conviction que les droits des femmes sont des droits humains, que tous les êtres humains sont nés libres et égaux en dignité et en droits, et que toutes les personnes ont le droit de vivre à l’abri de la discrimination.

Voici plus de 60 ans, en 1945, les fondateurs de l’Organisation des Nations Unies ont inscrit le principe directeur de l’égalité entre hommes et femmes dans la Charte des Nations Unies. Trois décennies plus tard, en 1979, le premier traité international complet visant à faire progresser et à protéger les droits des femmes a été adopté par les délégués.

En 1994, à la Conférence internationale sur la population et le développement, les dirigeants ont déclaré pour la première fois que la santé reproductive et les droits en matière de reproduction sont essentiels pour l’autonomisation des femmes, l’égalité des sexes et le développement durable.

Et voici 15 ans, à la Quatrième Conférence mondiale sur les femmes, les dirigeants du monde se sont accordés sur un programme d’action pour l’égalité, le développement et la paix.

Aujourd’hui, beaucoup de ces accords trouvent un écho dans les Objectifs du Millénaire pour le développement, aux termes desquels les dirigeants du monde ont convenu de réduire la pauvreté et de placer notre univers sur une orbite mieux assurée de durer.

Ces objectifs et accords inspirent les décideurs et les simples citoyens à exiger un changement et à tenir leurs gouvernements pour responsables des promesses qu’ils ont faites.

L’UNFPA demeure pleinement déterminé à travailler avec ses partenaires à faire progresser l’autonomisation des femmes, l’égalité des sexes, la santé reproductive et les droits en matière de reproduction.

Maintenant que les idées se propagent plus vite que jamais, voici une idée dont le temps est venu: Nous avons une meilleure chance de résoudre les problèmes du monde si hommes et femmes unissent leurs forces en partenaires égaux pour trouver des solutions novatrices.

Aujourd’hui, en la Journée internationale de la femme, et chaque jour, allons de l’avant armés de la vision que le progrès pour les femmes est aussi le progrès pour tous ».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES