Le gouvernement gabonais s’est déclaré prêt à reprendre le dialogue pour mettre fin à la grève déclenchée mercredi par l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP), dans un communiqué publié dans la soirée à Libreville.

Conscient, selon le communiqué, que les conséquences de la grève pourraient affecter plusieurs autres secteurs, le gouvernement tente ainsi de reprendre la main dans son bras-de-fer avec l’ONEP.

“Le gouvernement réaffirme solennellement sa disponibilité à reprendre le dialogue”, indique le communiqué signé par le ministre du Travail, Maxime Ngozo Issondou.

Les négociations engagées avec l’ONEP depuis le 8 mars ont échoué face à la détermination des syndicalistes à obtenir la satisfaction de leurs revendications.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here