Gabon : La Nation rend hommage à Pierre Claver Zeng

La dépouille mortelle de l’artiste et homme politique Pierre Claver Zeng Ebome est arrivée le 25 mai à Libreville où elle a été escortée par une foule immense depuis l’aéroport jusqu’au gymnase du complexe Omnisport. Depuis hier, les artistes, les députés, les militants et leaders de l’Union nationale (UN), ont tour à tour rendu hommage au «grand homme», dont le corps sera inhumé dans les tout prochains dans son village natal du Woleu-Ntem (Nord), à Ekouasse.
La dépouille mortelle de Pierre Claver Zeng, ancien musicien, ancien ministre, député et vice président de l’Union nationale (UN, opposition) est arrivée à Libreville le mardi 25 mai. Une foule immense composée des leaders et militants de l’UN et d’admirateurs de tous âges a fait le déplacement de l’aéroport pour accueillir celui qui était une icône nationale et qui est décédé le mercredi 19 mai dernier à l’hôpital Saint-Louis de Paris (France), des suites d’une maladie de la vésicule biliaire.

«Tu étais un grand et tu le resteras à jamais !», «Nous ne t’oublierons jamais !», «PCZ pour toujours !», «Tu nous laisse un héritage éternel !», pouvait-on entendre çà et là à travers la foule dans la quelle on apercevait quelques femmes en larmes.

Les leaders de l’UN qui ont ouvert le dimanche 23 mai la campagne électorale du scrutin législatif partiel du 6 juin prochain, ont tous suspendu leurs activités sur le terrain en vue d’accueillir la dépouille mortelle de leur frère d’armes et vice-président de leur formation politique. On apercevait notamment Paulette Missambo, Zacharie Myboto, André Mba Obame, Casimir Oyé Mba, Jean Ntoutoume Ngoua et Jean Eyeghe Ndong. Tous vêtus de noir et arborant pour certains des lunettes noires, ils figuraient aux premiers rangs de la foule à l’aéroport. Les militants de ce parti arboraient eux aussi des tee-shirts noirs ou ceux frappés du « 1 », symbole de l’Union nationale.

Un cortège fort d’une centaine de voitures précédé de motards et des sirènes de la police, s’est ébranlé pour rallier le gymnase du Complexe omnisports Omar Bongo, provoquant sur son trajet une interruption totale de la circulation. Des Charbonnages, en passant par Derrière-la-Prison, le boulevard Triomphal, Cocotiers, Nkembo, la foule a continué d’enfler, rejointe par d’autres personnes éplorées à travers ces différents quartiers.

Au gymnase, un collectif d’artistes emmené par le présentateur de télévision Harley Boris Ekogha a rendu un hommage au pionnier de la musique gabonaise qu’était Pierre Claver Zeng Ebome. Le concert funéraire donnée devant une foule immense composée de nombreuses femmes qui dormaient par terre, conformément aux coutumes gabonaises, s’est poursuivi jusqu’à 9 heures dans la matinée et s’est terminé par un recueillement collectif avant que la bière contenant l’artiste, ex-ministre et combattant de la liberté, ne soit transportée à l’Assemblée nationale où un hommage institutionnel a été rendu au député qu’il était, de 1990 à sa mort.

La dépouille de l’élu du canton Ellelem dans le département du Woleu, a été exposée au centre de l’hémicycle du Palais Léon Mba, siège de l’Assemblée nationale du Gabon, où toutes les institutions constitutionnelles lui ont rendu un dernier hommage. Par petits groupes de quatre, ses collègues députés ont défilé devant son cercueil avant que l’oraison funèbre ne soit prononcée par le professeur Daniel Ona Ondo, premier Vice-président de l’Assemblée nationale.

Après quoi, le cortège funéraire a rallié la cathédrale Sainte-Marie pour un office religieux. La dépouille mortelle a, enfin, été exposée au siège de l’Union nationale où de nombreux militants et sympathisants ont rendu un dernier hommage à celui qui était surnommé « Le Flambant Neuf », tant il avait su conserver un physique de jeune premier jusqu’à sa mort à l’âge de 57 ans.

La dépouille du co-fondateur de l’UN sera enfin transportée dans les tout prochains jours dans le Woleu-Ntem où elle sera inhumée dans son village natal d’Ekouasse.

Les communautés gabonaises de l’étranger n’ont pas manqué de rendre également un homme à l’artiste et homme politique qu’était Zeng Ebome. Une messe de Requiem a été dite le vendredi 22 mai à la paroisse Saint-Maur de Paris et une veillée a été organisée dans la même ville le samedi 21 jusqu’à l’aube dans une résidence universitaire du côté d’Antony.

Le quinquagénaire à l’allure éternelle de jeune premier a été récemment hospitalisé à l’Hôpital d’instruction des armées de Libreville. Il décède à l’hôpital Saint-Louis de Paris où il a été évacué, de calculs dans la vésicule biliaire disent certains, d’un cancer du même organe assurent d’autres. Il restera pour les Gabonais un pionnier de la musique contemporaine et un acteur mémorable de l’échiquier politique.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Crowd1 & Coffre 2 Lux : Les mises en gardes du gouvernement

Interpellé dans l’article «Alerte à l’escroquerie : «Coffre 2 Lux» est au Gabon, «Crowd1» arrive» (lire «Alerte à l’escroquerie : Coffre 2 Lux est...

Le gouvernement gabonais bat campagne contre Crowd1 et Coffre 2 Lux

Le ministère de l’Economie et des Finances dans un communiqué recommande au public d’éviter tout recours aux services en ligne dénommés Crowd1 et Coffre...

Alerte à l’escroquerie : «Coffre 2 Lux» est au Gabon, «Crowd1» arrive

Toujours la même mise en scène : une promesse de gains rapides, des investisseurs avides et peu regardant sur un actif dont tout le...

Gabon : la descente aux enfers de Brice Laccruche Alihanga

Depuis six mois, Brice Laccruche Alihanga est incarcéré à la prison de Libreville. Après avoir tenu les rênes du pays, l’ancien directeur de cabinet...

Heurts : la police arrête et libère des syndicalistes pour non-respect des gestes barrières

Suite à la violation de la disposition interdisant les regroupements de plus de 10 personnes par des partenaires sociaux hier devant le ministère de...

Suicide manqué de Brice Laccruche en prison : Du flou gaussien et des questions

Brice Laccruche Alihanga aurait tenté de suicider le 21 mai à la prison centrale de Libreville où il détenu depuis décembre 2019 pour détournements...

Suivez-nous!

1,335FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Prise en charge du ticket modérateur : Ali Bongo béni par les Gef

Effective depuis le 27 avril, la prise en charge du ticket modérateur des Gabonais économiquement faibles (Gef) est une véritable bouffée d’oxygène sanitaire. Les...

Baisse du nombre de cas positifs les weekend: les explications du Copil

En médaillon, le Docteur Guy Patrick Obiang Ndong, vice-président du Comité de pilotage du Plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus...

Pétrole : Le premier trimestre de Total Gabon plombé par le Covid-19

La filiale locale du géant des services pétroliers français, Total, accuse au premier trimestre de l’année en cours un résultat net de 8 millions...

PIP 2015/Prime Covid-19 : Les Affaires sociales veulent leur part

Le Syndicat national des travailleurs du secteur social (Synatrass) est monté au créneau le 30 mai pour réclamer au Premier ministre de réparer les...

Crowd1 & Coffre 2 Lux : Les mises en gardes du gouvernement

Interpellé dans l’article «Alerte à l’escroquerie : «Coffre 2 Lux» est au Gabon, «Crowd1» arrive» (lire «Alerte à l’escroquerie : Coffre 2 Lux est...