La direction générale de la Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG) a réagi mercredi soir dans un communiqué à un article paru dans le quotidien l’Union de ce jour intitulé « COMILOG braderait-elle son minerai à ERAMET ? », le qualifie d’analyse totalement erronée.

La Direction Générale de COMILOG tient à réagir immédiatement à ces propos qui ne reflètent absolument pas la vérité des comptes de COMILOG et sont fondés sur une analyse totalement erronée. En effet :

Si l’on compare le résultat d’exploitation de COMILOG S.A. en 2007 à celui de 2009, la différence ( les chiffres sont publics) s’explique parfaitement par la dégradation très importante du prix de revient FOB Owendo liée elle-même à la baisse des ventes de la COMILOG compte tenu de la crise mondiale : la Direction Générale de COMILOG rappelle que les ventes sont passées de 3,3 millions de tonnes en 2007 à 2,1 millions de tonnes en 2009. Les comptes de COMILOG S.A ont été approuvés par le conseil d’administration et les Commissaires aux Comptes le 08/02/2010 comme l’avaient été ceux de l’année 2007

Concernant la trésorerie de COMILOG, elle est gérée dans le cadre de procédures détaillées et auditées mises en place par Eramet afin de faire bénéficier chaque Société du maximum de sécurité et de liquidité dans un contexte financier très perturbé, procédures qui ont montré toute leur efficacité ces dernières années de grave crise mondiale. La Direction Générale de COMILOG tient à préciser qu’aucune part de cette trésorerie, immédiatement disponible et liquide pour COMILOG, n’a été affectée au financement de la Branche Alliages (AUBERT & DUVAL) contrairement à ce qu’affirme l’article de presse de l’Union.

Par ailleurs COMILOG est tout à fait disposée à effectuer des placements au sein des banques gabonaises dans des conditions compétitives.

Concernant les ventes des minerais, la Direction Générale de COMILOG, rappelle qu’en 2009 seulement 19% des tonnages vendus l’ont été à Eramet dans le cadre de contrats commerciaux à des prix déterminés par une formule indexée sur les prix mondiaux qui a été approuvée par le conseil d’administration de COMILOG sur avis positif de son Comité d’Audit ; L’appartenance de COMILOG au groupe Eramet permet de garantir la vente de volumes importants aux filiales d’alliages du groupe lorsque les marchés externes subissent des évolutions très négatives comme cela a été le cas par exemple fin 2008.

C’est donc une sécurité importante pour COMILOG d’être partiellement intégrée au sein du groupe Eramet pour ses débouchés aval, contrairement à ce qui est énoncé dans l’article de presse visé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here