Un médecin rwandais, Jean Chrysostome Ndindabahizi, soupçonné d’avoir participé au génocide commis au Rwanda en 1994, a été arrêté il y a une dizaine de jours au Gabon où il attend son extradition, a appris l’AFP de source sécuritaire gabonaise.

Recherché par Interpol et faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international, Jean Chrysostome Ndindabahizi avait “changé d’identité au Gabon” et “travaillait à l’hôpital de Melen”, un établissement public en banlieue de Libreville, a précisé cette source sous couvert de l’anonymat. Il n’existe pas d’accord d’extradition entre le Gabon et le Rwanda mais des tractations sont en cours avec Paris, qui dispose d’accords avec le Gabon, pour extrader le médecin vers la France, pour qu’il soit ensuite extradé vers le Rwanda, de même source.

1 COMMENTAIRE

  1. Je pense que ce monstre n`est pas le seul à vivre au Gabon . IL doit y avoir plusieurs de ce genre de types , car le gabon est devenu depuis les années ” 70 ” , le refuge de tous les criminels de tout bord confondus : libanais , congolais des 2 congos , rwandais , etc …. Abrités et cachés par les mafieux qui possèdent le gabon dans leurs mains …
    Pauvre Gabon , mon beau Pays !!!!!!! …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here