Les responsables du groupe américain Chevron ont été reçus par le ministre des Mines, Julien Nkoghe Bekale. Au cours de cette audience, les hommes d’affaires américains ont manifesté leur intérêt pour l’appel d’offres de 42 blocs pétroliers en offshore profond et ultra profond d’octobre prochain.

Le Groupe américain Chevron Corporation a officiellement annoncé le 21 juillet à Libreville son intérêt pour l’appel d’offres portant sur 42 blocs pétroliers en offshore profond et ultra profond dont la mise aux enchères est prévue pour le 27 octobre prochain.

«C’est une opportunité pour nous par rapport aux blocs qui vont être mis en vente en octobre. Nous avons voulu prendre contact avec les autorités gabonaises et pour montrer un peu notre intérêt», a affirmé le vice président de CHEVRON, Paul Haryott, au terme de l’audience avec le ministre des Mines, Julien Nkoghe Bekale.

Cet appel d’offres est censé relancer la production nationale en baisse régulière depuis le pic de 1997. Il concerne «42 blocs pétroliers en mer profonde d’une superficie de 110.000 m2», selon les autorités. Initialement prévu le 5 mai, l’opération avait été repoussée «pour accorder plus de temps de préparation aux investisseurs intéressés», avait alors indiqué le ministre des Mines.

«Il y a eu un intérêt tellement croissant que la date du 5 mai paraissait trop juste. Il fallait donc donner un délai supplémentaire aux entreprises afin de préparer leurs dossiers. Nous allons donc sillonner le monde pour rencontrer le maximum d’opérateurs. C’est la raison pour laquelle nous avons jugé utile de reporter cette mise aux enchères à une date ultérieure», avait-il expliqué.

Le gouvernement avait par ailleurs chargé le ministre «d’engager un plan de marketing du domaine pétrolier gabonais sur les places financières de Paris, Houston, Singapour, Londres et de la ville de Calgary (Canada)».

Le pétrole est la principale richesse du pays, qui produit en entre 220000 et 240000 barils par jour, et assure à l’Etat environ 60% de son budget. Chevron Corporation est la deuxième compagnie pétrolière des États-Unis derrière Exxon Mobil, et la quatrième au niveau mondiale derrière BP et Shell. Basée en Californie, elle est présente dans plus de 180 pays et œuvre dans chaque aspect de l’industrie du pétrole et du gaz : exploration et production, raffinage, vente et transport, fabrication et ventes de produits chimiques ainsi que la production d’électricité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here