Les conseillers municipaux de la commune de Port-Gentil ont rejeté mercredi dernier, pour non-conformité, le compte administratif et le compte de gestion de l’exercice 2008,

‘’La principale raison qui a motivé le refus des conseillers municipaux d’approuver le compte de gestion et le compte administratif qui nous étaient soumis a été la non concordance des chiffres contenus dans les documents relatifs aux deux comptes qui ont été distribués aux conseillers municipaux ‘’ a indiqué le conseiller municipal Guy Roger Ndiaye, ajoutant qu’une ‘’donnée inquiétante’’, l’absence de traçabilité de la subvention, d’un montant de 1,200 milliards, octroyée pour les ordures ménagères, dont on retrouve aucune trace dans l’un et l’autre document.
‘’Gabon Matin’’ n’a malheureusement pas pu obtenir d’amples d’informations à cet effet, auprès du trésorier provincial Joël Désiré Adjayeno, réfractaire à recevoir la presse. Durant l’exercice budgétaire de l’année 2008 rappelle-ton, la commune de Port-Gentil avait été gérée tour à tour, de janvier au mois de juin, par la délégation spéciale nommée par le gouvernement et, de juin au mois de décembre, par l’équipe municipale actuelle.

Selon M. Réteno Ndiaye, par ailleurs coordonnateur national de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB – opposition), les autres raisons qui ont concouru au rejet par les conseillers municipaux par 35 voix contre 26 pour cent, des deux comptes présentés, sont les mêmes que celles qui avaient suscité les critiques du président de l’Union du peuple Gabon (UPG) opposition, Pierre Mamboundou, a-t-il précisé.

‘’ Pour ces mêmes raisons, le président Mamboundou avait été amené à dénoncer l’accord de co-gestion de la ville de Port-Gentil, passé entre son parti et ceux de la majorité présidentielle, au sortir des élections locales de 2008’’, a expliqué Réteno Ndiaye, soulignant que, outre l’absence de documents comptables justificatifs de certaines dépenses, l’autre difficulté majeure des conseillers municipaux, a été de savoir si le conseil municipal est habilité à juger les comptes de la gestion de hauts fonctionnaires nommés à la tête des délégations spéciales cette année là.

‘’ Du fait de conflit présumé de compétence les conseillers se sont demandés s’il n’eutpas été judicieux d’inviter les membres de la délégation spéciale, venir défendre devant les conseillers municipaux, leur gestion et justifier ainsi l’opportunité de certaines dépenses engagées par eux ? ‘’ S’est interrogé M. Réteno Ndiaye.

Tel que présenté aux conseillers municipaux mercredi dernier, le compte administratif pour l’exercice 2008 de la commune de Port-Gentil se chiffre en dépenses au 31 décembre, à la sommes 4,868.271.246 milliards et en recettes à la même date à la somme de 7,864.852.145 milliards. Soit d’entrée, elle était de 1.100.714.164 au 1er janvier 2008.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here