Le Directeur des travaux de la société Shanghai Construction, Xu Liang, chargé de la construction du stade d’amitié Sino-gabonais d’Angondjé, a confié au micro d’AfriSCOOP, que « la pénurie de sable et manque de personnel freinent la bonne évolution des travaux dans le chantier ».
Cet aveu a été faite mardi lors d’une visite inopinée d’un de nos reporters sur place. Ce chantier emploi actuellement 100 ouvriers gabonais et 120 chinois.
Le Directeur des travaux de la société Shanghai Construction, Xu Liang, chargé de la construction du stade d’amitié Sino-gabonais d’Angondjé, a confié au micro d’AfriSCOOP, que « la pénurie de sable et manque de personnel freinent la bonne évolution des travaux dans le chantier ».
Cet aveu a été faite mardi lors d’une visite inopinée d’un de nos reporters sur place. Ce chantier emploi actuellement 100 ouvriers gabonais et 120 chinois.
« Nous avons exprimé le besoin de faire venir des ouvriers de Chine, pour des tâches que les gabonais ne peuvent pas accomplir. Ce qui bloc actuellement se sont les autorisations d’entrées, mais les autorités gabonais nous ont confirmé qu’ils travaillent dans le sens de résoudre au plus vite ce problème », a-t-il déclaré.
Interrogé par notre reporter, le citoyen lambda a suggéré d’augmenter le nombre d’ouvriers gabonais dans un premier temps d’autant plus qu’actuellement, le problème de chômage est très sérieux à Libreville et partant dans tout le pays.
S’agissant du manque de sable, le premier responsable du chantier Sino- gabonais sur lequel deux tribunes sont désormais clairement visibles, a souhaité voir rouverte les carrières d’exploitation de sable, afin que le travail ne s’arrête sur le chantier.
En dépit de ces quelques manquements visibles sur le chantier, les travaux avancent à grand pas. Les deux étages de la façade droite du stade, sont pratiquement terminés. En effet, les ouvriers et techniciens utilisent la technique de coffrage pour gagner du temps. La façade gauche est toute aussi avancée, et certains ouvriers peaufinent le premier étage tandis que d’autres démarrent le second.
M. Xu Liang, tient en dépit de toute chose à tenir les délais de livraison fixés en novembre 2011.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here