spot_imgspot_img

Câble SAT-3/WASC : le Gouvernement entend garantir à l’ensemble des opérateurs de télecom/TIC des conditions d’accès équitables

Dans un « arrêt, approuvé et signé par Madame le Ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique, Laure Olga Gondjout, que GABONEWS publie dans son intégralité, il est indiqué que l’ accès au câble sous-marin à fibres optiques SAT-3/WASC fera l’objet d’une régulation qui va « permettre de garantir à l’ensemble des opérateurs de télécommunications/TIC des conditions non discriminatoires, équitables, transparentes et abordables ».

TEXTE INTEGRAL :

« Le câble sous-marin à fibres optiques SAT-3/WASC, long de 14 500 km, relie l’Europe à l’Afrique Sud, en passant par 9 pays africains dont le Gabon, le long de la côte occidentale de l’Afrique.

Il est connecté au câble SAPE qui aboutit en Asie, en passant par l’Ile de la Réunion et l’Ile Maurice.

SAT-3/WASC a été mis en service en 2002 et est géré par un consortium international dont le Gabon fait partie à travers l’opérateur Gabon Télécom.

La location de la bande passante sur le câble SAT-3/WASC est donc du ressort de Gabon Télécom et les tarifs y relatifs doivent s’aligner, comme partout ailleurs dans le monde, sur la recommandation du consortium établie sur différents paramètres dont notamment le prix de l’unité d’investissement au kilomètre, la matrice des distances, l’amortissement des équipements, les frais d’exploitation et de maintenance et la marge bénéficiaire .

Désigné comme opérateur dominant sur le segment de la téléphonie fixe, Gabon Télécom est astreint à des obligations dont celle de produire annuellement un catalogue des tarifs d’interconnexion et permettre ainsi aux autres opérateurs l’accès à la bande passante sur SAT-3/WASC.

Avec l’introduction de la technologie 3G et la Télévision Numérique Terrestre (TNT), la demande en bande passante haut débit est de plus en plus forte. Il devient donc plus que nécessaire de réaffirmer le caractère essentiel de l’infrastructure SAT-3/WASC qui constitue à ce jour la seule véritable autoroute de l’information dont dispose le Gabon et de réguler son accès comme cela est d’ailleurs recommandé par l’Union Internationale de Télécommunications (UIT).

Cette régulation va permettre de garantir à l’ensemble des opérateurs des télécommunications/TIC, un accès au câble SAT-3/WASC à des conditions non discriminatoires, équitables, transparentes et abordables.

C’est tout le sens du présent arrêt, approuvé et signé par Madame le Ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique ».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES