spot_imgspot_img

Gabon : Pogab et Leroy Gabon toujours aux mains de Plysorol ?

Le repreneur chinois de Plysorol, Guohua Zhang, faisait en mai le forcing auprès des autorités gabonaises pour obtenir le transfert des droits d’exploitation des 600 000 hectares de forêts des filiales gabonaises de la société française à ses filiales chinoises au Gabon. Cette démarche a-t-elle abouti ? Une question d’autant importante que Plysorol vient d’être mis en liquidation judiciaire et que les personnels des filiales gabonaises ont été assurés par leur direction générale du maintien de leurs emplois

La mise en liquidation judiciaire de l’ancien leader européen du contreplaqué, Plysorol, a suscité une question cruciale : les filiales gabonaises du groupe, Pogab et Leroy Gabon, appartiennent-elles toujours au groupe français ?

Les autorités françaises soupçonnaient en effet le repreneur chinois de Plysorol, Guohua Zhang, de se délester des sites français du groupe pour faire main basse sur ses 600 000 hectares de forêts au Gabon. Des suspicions concrétisées par les démarches de Guohua Zhang qui négociait en mai auprès des autorités gabonaises, le transfert des droits d’exploitation des hectares de forêts des filiales gabonaises de la société française à ses filiales chinoises au Gabon.

Nul ne sait si cette démarche a abouti, pas même le tribunal de commerce de Lisieux, en France, qui gère le dossier le Plysorol, car juridiquement il est impossible de le vérifier, selon le tribunal. Mais curieusement, les 250 employés de Pogab et Leroy Gabon viennent d’être assurés qu’ils conserveront leurs emplois, selon les propos du délégué du personnel de Pogab, Alain Mba Nzé, dans des propos rapportés par le quotidien l’Union.

«Le directeur général nous a assuré que cette mesure ne touchera pas Pogab. Quelles que soient les conditions, les emplois seront sauvés. La preuve, si vous visitez nos installations, l’activité est intense. Il y a bel et bien production. A ce niveau, il n’y a pas d’inquiétudes car le repreneur chinois investit massivement», a affirmé Alain Mba Nzé.

De tels propos suggèrent en effet que la mise en liquidation ne concerne pas les filiales gabonaises, mais dans ce cas précis le tribunal de Lisieux l’aurait sans doute indiqué. Est-ce juste pour rassurer le personnel avant l’impact de la décision juridique ? La dernière hypothèse serait alors que Pogab et Leroy Gabon n’appartiennent plus à Plysorol.

La mise en liquidation judiciaire est assortie d’une continuation d’activités de deux mois, le temps pour Plysorol de trouver un repreneur. Mais le flou qui pèse sur la situation des 600 000 hectares de forêt au Gabon, pourrait être un frein à la course à l’acquisition, même si le groupe libanais John Bitar and Co et le fonds d’investissement GCD ont vivement marqué leur intérêt.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES