Communiqué de Presse: Le 28 septembre 2010, Manifestation Internationale d’Africains et Amis de l’Afrique contre la Françafrique

Ci-Gît la Françafrique, 17 août 2010: Enterrée!

Faisant suite aux manifestations du 17 août 2010 par lesquelles des Gabonais et autres Africains ont symboliquement enterré, cercueil et corbillard à l’appui, la Françafrique devant l’ambassade de France à Washington à l’occasion du 50e anniversaire de l’indépendane du Gabon, voilà que d’autres Africains s’en mêlent, décidés, eux aussi, à porter un coup fatal à la Françafrique. Cette fois, c’est le 28 septembre, à l’occasion du 52e anniversaire du « Non » des Guinéens à la Communauté Française proposée par le Général Charles de Gaulle en 1958, que ces Africains, dans une manifestation unitairiste et internationale se déroulant simultanément dans plusieurs pays, comptent acculer la Françafrique et commencer le travail de sape qui mettra irrémédiablement à mal ce systèe mafieux.

Ci-dessous, veuillez trouver le communiqué de presse de la manifestation qui circule actuellement sur la toile appelant les Africains à une nouvelle solidarité contre la Françafrique:


COMMUNIQUE DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Le 28 septembre 2010, Manifestation Internationale contre la Françafrique

Le 28 septembre 2010 marquera le point de départ d’un nouveau front du refus des conditions avilissantes et dégradantes dans lesquelles les Africains anciennement colonisés par la France ont vécu depuis la conférence de Brazzaville en 1944 à nos jours sous l’emprise d’un néocolonialisme de plus en plus prédateur connu sous la dénomination de «Françafrique».

A l’occasion du 52ème anniversaire du référendum par lequel le peuple africain de Guinée a dit «NON» au général Charles de Gaulle et à son désir d’une Communauté Française dans laquelle les nations africaines sous joug français resteraient politiquement, culturellement et économiquement tributaires de la France, des Africains et amis de l’Afrique organisent le 28 septembre 2010, devant les ambassades de France dans le monde et l’Assemblée Nationale française à Paris, une grande manifestation internationale. Cette manifestation se déroulera simultanément dans plusieurs pays, dont les Etats-Unis, la France, la Belgique, l’Allemagne, la Suisse, l’Angleterre, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Canada, Djibouti, le Cameroun, la Guinée Conakry, etc.

Il s’agit d’en finir avec cette «Françafrique» qui se veut désormais «décomplexée» et tous les instruments à son service. Révolus sont les temps où les Africains attendaient passivement que les bourreaux du continent décident du moment où ils voudront bien leur accorder une dose d’humanité.

Le 28 septembre dans tous les pays où sera organisée la manifestation, il sera transmis aux autorités françaises un mémorandum par lequel les Africains et amis de l’Afrique demanderont le désengagement renégocié de la France de l’Afrique, sous peine de :

– sanctions économiques, par lesquelles les Africains et Amis de l’Afrique boycotteront les produits et services français (Air France, Peugeot, Elf-Total-Fina, etc.) et s’attacheront à promouvoir d’autres partenariats économiques plus équitables (Amérique, Chine, Inde, Brésil, Afrique du Sud, etc.), avec en toile de fond la promotion du détachement des économies africaines de la zone franc;

– sanctions politiques, notamment par la promotion, d’une part, de situations d’ingouvernabilité contre les régimes anti-démocratiques (Gabon, Congo, Cameroun, Tchad, Togo, Burkina Faso, etc.) explicitement ou implicitement installés et soutenus par la France, aux fins de rendre impossible la poursuite du pillage impuni des richesses africaines au détriment des peuples, et d’autre part, sur le plan international, de déposer de multiples plaintes contre l’Etat français et ses agents en France comme en Afrique pour violations du droit international, atteintes à la sécurité intérieure des nations africaines et flagrantes ingérences remettant fondamentalement et délibérément en cause les droits humains des peuples africains ;

– sanctions culturelles, notamment par la promotion du détachement des pays africains de la France et du français en faveur de l’anglais et des sphères culturelles et économiques anglophones avec, en perspective, des politiques culturelles nationales, régionales et continentales en vue du développement endogène de l’Afrique.

Les nouvelles générations d’Africains veulent désormais orienter elles-mêmes les destinées africaines afin que le prochain cinquantenaire soit différent du cinquantenaire de servitudes et de traumatismes que le continent vient de traverser. Elles proclameront donc, dès le 28 septembre, la fin du néocolonialisme et l’ouverture d’une ère de démocratie, de progrès et d’éclosion d’une Afrique nouvelle.

Signé : Collectif AfroManif (Africains Organisés contre les Malfaisances de la Françafrique)
Pour nous contacter, pour se renseigner, rendez-vous sur notre Blog : https://afromanif.blogspot.com

Exprimez-vous!

  1. Mais grand frere mengara ou sont les resultats de la manifestation?a-t-elle eu lieu ou bien personne ne s’y est rendu? on veut la verite ,et puis le site n’est pas reactualise la .. c’est comment ? akah

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Pénuries, faim et pauvreté : les Africains inquiets des conséquences du coronavirus

Selon une enquête menée dans huit pays, 81 % des personnes interrogées se disent confiantes dans la capacité de leurs dirigeants à limiter les...

Coronavirus: l’Afrique face à la pandémie le dimanche 31 mai

Selon Africa CDC, le Centre africain de prévention des contrôles des maladies, le continent recensait ce samedi 142 289 cas de Covid-19, et 4...

Sénégal: la recrudescence des cas de coronavirus inquiète les autorités

Des mesures sanitaires plus strictes entreront bientôt en vigueur à Dakar, a annoncé le ministre de la Santé sénégalais samedi 30 mai en conférence...

RDC: l’ONU inquiète face aux intimidations, arrestations et détentions arbitraires

En République démocratique du Congo (RDC), les Nations unies s’inquiètent d’une dégradation du respect des droits de l’homme dans certaines provinces. Intimidations, arrestations et...

Covid-19 : la Caf octroie 120 millions de francs à chacune des 54 fédérations

Lors de sa réunion du jeudi 28 mai 2020 tenue par visioconférence, le Comité d'urgence de la Confédération africaine de football, dirigé par le...

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, un peu plus libres

Les juges de la Cour pénale internationale ont assoupli les conditions de la liberté accordée à l’ancien président ivoirien et à son ex-ministre. A l’heure...

Suivez-nous!

1,335FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Coronavirus : 3 nouveaux décès soit 20 depuis le déclenchement de la pandémie au Gabon

Le Gabon a enregistré 3 nouveaux décès liés au Covid-19, soit au total 20 morts depuis le déclenchement de la pandémie dans le pays...

Coronavirus : Le dépistage payant qui fait jaser

Coronavirus oblige, dans plusieurs structures sanitaires de Libreville, les patients soumis à certains examens médicaux sont contraints de se faire dépister mais à leurs...

Gabon: imbroglio autour du paiement des pensions retraite des agents contractuels et auxiliaires des Douanes

Voilà près d’un an que les agents contractuels et auxiliaires des Douanes retraités broient du noir. Pour cause, ces derniers n’auraient toujours pas perçu...

Lutte contre le Covid-19 : Le rappel à l’ordre de Matha

Le ministre de l’Intérieur a regretté, le 1er juin, le relâchement dans l’observation des mesures barrières visant à lutter contre le Covid-19, à l’instar...

Pascal Houangni Ambouroue va lancer un audit financier pour justifier la gestion décriée de la gratuité d’eau et d’électricité

Le ministre de l’Energie et des ressources hydrauliques, Pascal Houangni Ambouroue, a annoncé dans « Union », le quotidien progouvernemental qu’il va lancer un...