spot_imgspot_img

Le Gabon en défenseur d’une gestion commune des affaires du monde

Par L.J. NDEMBET, envoyé spécial

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba s’est érigé vendredi dernier, dans son deuxième discours officiel à la tribune des Nations-unies à New York, en défenseur d’une gestion commune des affaires du monde.

Ali Bongo Ondimba à l’instar des autres dirigeants du monde a exprimé la position de son pays sur les grands problèmes et défis mondiaux, notamment les changements climatiques, la paix, la sécurité internationale, la reconstruction des Etats fragiles sortant des conflits armés, le terrorisme, la promotion de la femme et la démocratisation de l’ONU à travers les réformes du conseil de sécurité.

Le chef de l’Etat c’est fait une fois de plus, promoteur acharné du Gabon, un pays engagé sur la voie de son développement, de l’environnement de même que d’une nouvelle culture de la paix en vue du règlement des crises et conflits armés en matière de sécurité internationale.

Une position que le président, Ali Bongo Ondimba avait défendu lors de son allocution à l’ouverture du sommet mondial mardi dernier sur les Objectif du millénaire pour le développement (OMD) et lors de la réunion du conseil de sécurité de haut niveau sur la Somalie.

Le numéro un gabonais avait rappelle-t-on, exposé la vision de son pays et des efforts menés, notamment l’amélioration de la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption, la réduction du train de vie de l’Etat et la préservation de l’environnement.

En marge de ces différents sommets, le président a eu des rencontres avec plusieurs dirigeants du monde mais aussi avec des nombreux opérateurs économiques.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES