Le ministre des Mines, Julien Nkoghe Bekale, s’est entretenu le 28 septembre à Libreville avec une délégation d’hommes d’affaires sud-coréens. Ces derniers veulent participer au 10e appel d’offres des 42 blocs pétroliers en mer profonde et au développement de la future compagnie nationale de pétrole (Gabon Oil Company).

Une délégation d’hommes d’affaires sud-coréens a été reçue le 28 septembre à Libreville par le gabonais ministre des Mines, Julien Nkoghe Bekale. Au cours de cette réunion de travail, la délégation a manifesté l’intérêt des entreprises coréennes pour le 10e appel d’offres de 42 blocs pétroliers en offshore profond et ultra profond prévu en octobre prochain.

«L’implantation d’entreprises de pointe coréennes au Gabon est déjà envisagée étant donné que les deux pays sont des vieux amis. Mais elle devrait faire l’objet d’un accord-cadre de coopération au préalable. Nous avons des matières premières dont vos industries ont besoin(…), nous voulons mettre en place des zones économiques spéciales pour valoriser et créer des pôles de compétences. Le Gabon est un pays libéral et ouvert à toute forme de partenariat et le dossier coréen fait déjà l’objet d’un examen par les services concernés», a indiqué le ministre Julien Nkoghe Bekale.

Pour le directeur coréen de l’économie et de la coopération industrielle, Kim Young Min, l’expérience de son pays dans le domaine technologique peut servir au développement de l’ensemble du secteur énergétique au Gabon, en dépit de l’absence d’investissements sud-coréens au Gabon.

Le ministre des Mines, du Pétrole a tout de même précisé que, «cette coopération, bien qu’envisageable, ne sera possible qu’après avoir défini un cadre global de coopération dans le secteur des mines et des hydrocarbures. Par ailleurs, dans cette même coopération, les sociétés coréennes pourront être à la fois acheteurs et producteurs sur la base de permis dûment acquis».

Cette rencontre intervient quelques jours après le séjour Julien Nkoghe Bekale en Corée du Sud, de dans le cadre de la 3e conférence ministérielle sur la coopération économique Corée-Afrique (KOAFEC2010).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here