Libreville et le groupe minier ERAMET sont tombés d’accord sur le renforcement de la participation du Gabon au capital de la Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG). Cet accord prévoit la cession d’une participation complémentaire pouvant aller jusqu’à 10%, ce qui porterait à 35,4% la participation du pays.

Libreville tient son augmentation de capital au sein de la Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG), filiale du groupe minier français ERAMET. Eramet et l’Etat Gabonais sont tombés d’accord sur le renforcement de la participation de ce dernier au capital de la société Comilog, détenue à ce jour à hauteur de 67,25% par le groupe français et de 25,4% par le Gabon, le solde du capital étant détenu par différents investisseurs privés.

«L’augmentation de la participation de la République Gabonaise au capital de la société Comilog permettra de renforcer les liens très solides existant entre la République Gabonaise et le groupe Eramet, avec l’objectif de réaliser ensemble au cours des prochaines années un développement métallurgique et minier très important dans le domaine du manganèse et d’autres métaux», a indiqué le PDG d’Eramet, Patrick Buffet.

Cet accord prévoit la cession par le groupe français à la République Gabonaise, en plusieurs étapes sur la période 2010-2015, d’une participation complémentaire pouvant aller jusqu’à 10% du capital de Comilog, ce qui porterait à 35,4% la participation du Gabon.

Le président gabonais avait réclamé en juin une augmentation de 25% à 33% de la participation du pays dans la compagnie. Des négociations sont également en cours pour l’acquisition de 4 à 5% du Gabon au capital d’Eramet.

Publié le 14-10-2010 Source : zonebourse.com Auteur : Gaboneco

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here