spot_imgspot_img

L’UNICEF recommande au Gabon de recentrer sa politique sociale

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) a recommandé, jeudi à Libreville, au gouvernement gabonais de recentrer sa politique d’aide sociale, à l’occasion d’un atelier de validation de l’étude relative à « l’analyse du budget consacré à l’enfance en République gabonaise ».

« Le gouvernement gabonais doit recentrer sa politique d’aide sociale », a déclaré le Dr Speciose Hakizimana, représentant adjoint de l’UNICEF au Gabon, ajoutant qu’une telle situation appelle, de la part, des responsables politiques, « l’adoption de mécanismes de gestion publique qui garantissent une allocution et une utilisation optimales des ressources disponibles, afin que les investissements bien programmés et bien ciblés en faveur des plus démunis, soient, à tout point de vue, porteurs d’impacts et d’effets positifs sur la croissance et le développement social de la nation ».

« La conception des politiques tout comme l’élaboration des programmes de développement socioéconomiques apparait, aujourd’hui plus qu’hier, comme la solution idoine pour rationnaliser les dépenses publiques et accélérer le progrès de la réalisation de Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) », a-t-elle dit.

Le ministre gabonais délégué à l’économie, Paul Boundoukou Latha, a affirmé que le gouvernement gabonais consentait beaucoup d’efforts dans le cadre de sa politique de développement humain en direction de l’enfant.

M. Boundoukou Latha a cité la politique de scolarisation des enfants de 6 à 11 ans dont le taux se situe autour de 92%, le niveau de budgétisation du secteur santé qui est actuellement de l’ordre de 200 milliards de FCFA, le programme de protection sociale pour les plus démunis conduit « avec détermination » par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), ainsi que les nombreux programmes de lutte contre la mortalité maternelle et infantile et la prise en charge intégrale de la femme et de l’enfant.

Avec 7320 dollars annuel par habitant, le Gabon occupe la 77ème place mondiale en termes de revenu par habitant alors qu’il est classé 103ème en termes d’indice de développement humain (IDH).

L’atelier de validation était destiné à apporter plus de compréhension, de précision et de transparence dans l’analyse du budget de l’Etat gabonais ppour l’exercice 2011 et les dépenses de l’Etat en faveur des secteurs sociaux.

Il s’agissait aussi de donner plus de lisibilité dans la répartition des ressources budgétaires, l’analyse de l’efficacité et de l’équité des dépenses publiques dans des secteurs à forte résonance sociale tels que la santé, l’éducation et la protection de l’enfance.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES