L’exploitation du manganèse de Ndjolé confiée à une société chinoise

La Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou (Chine) va exploiter le minerai de manganèse de M’Bembelé, à 36 km de Ndjolé, localité de la province du Moyen-Ogooué, dans le centre du Gabon, a appris l’AGP.

La convention d’exploitation et de commercialisation du manganèse de M’Bembelé a été signée, jeudi à Libreville, par le ministre gabonais des Mines, Julien Nkoghé Bekalé, et le vice-président de la Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou, M. Zhang Longzhu.

Le projet minier du mont M’Bembelé va nécessiter un investissement de 40 milliards de FCFA, une somme qui aurait déjà été prêtée à la société chinoise par son actionnaire majoritaire (Investissement des mines des Huazhou Sarl) à un taux de 6,5%, a-t-on indiqué de source proche du ministère gabonais des mines.

Selon le ministre gabonais des Mines, le taux de rentabilité du projet se situera à 16% dès la 6ème année, avec un délai de retour sur investissement de sept ans.

La société chinoise pourrait réaliser un chiffre d’affaires de quelque 48 milliards de francs CFA et des bénéfices annuels compris entre 6 et 8 milliards de FCFA.

En revanche, elle devrait s’acquitter annuellement d’un impôt sur les sociétés de 2 milliards de FCFA, d’une Redevance minière proportionnelle (RMP) de 385 millions de FCFA et des droits de sortie de 293 millions de FCFA.

La durée d’exploitation du minerai de manganèse, dont une partie sera transformée localement, est de 30 ans, dont deux années de lancement à rythme d’extraction moyen de 800.000 à 900.000 tonnes par an, 25 ans de pleine production à un rythme d’extraction moyen de 1.040.000 tonnes, un an de décroissement à un rythme d’extraction moyen de 820.000 tonnes par an, et deux ans de démontage des infrastructures et de finalisation du réaménagement.

Le minerai de manganèse de M’Bembelé, dont les réserves sont estimées à plus de 26 millions de tonnes, emploiera, dès sa phase de production, 340 personnes, dont 255 Gabonais (75%) et 85 Chinois, représentant 25% de l’effectif total des employés.

Le manganèse, dont le Gabon est le 2ème producteur mondial, est exploité depuis 1962 à Moanda, une localité de la province du Haut-Ogooué, dans le sud-est du pays, par la Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG) dont 67% du capital est détenu par le groupe français ERAMET et 35% par l’Etat gabonais. La part du capital du Gabon dans le groupe ERAMET qui était de 25% a été augmentée le mois dernier de 10%.

Exprimez-vous!

  1. 30 ans vous aussi.

    La prudence aurait dicté de signer des contrats ne dépassant pas les 10 ans. Le monde est en évolution constante pour votre information court terme en terme d’aujourd’hui = moins de 1 ans, moyen terme 1 à 5 ans et long terme 6 à 10 ans.

    Vous voulais tellement vendre le pays que vous vous faites avoir sur tous les couts.

    Pauvre Gabon!!!!!!!!

    A quand le pouvoir sera-t-il remis à des lumières?

  2. Bonjour,
    Après avoir lu cet article, j’aimerai vous en faire une autre analyse, pour inciter les jeunes et la population a plus de prudence et éviter toute complaisance à l’égard de cette dictature prédatrice.
    En effet, le programme politique, économique et social de la monarchie en place repose uniquement sur la gabégie et l’instrumentalisation de la société.
    Dans cet article,  » L’exploitation du manganèse de Ndjolé confiée à une société chinoise ».
    Nous allons faire un peu de géographie, sinon un peu plus dans le but de nous informer et d’être plus vigilants.
    La géographie régionale: étudie un espace ou une région bien déterminée.
    La géopolitique: étude des rapports entre les données géographiques et la politique des états.
    La géostratégie: étude des relations de force entre puissances à partir de l’ensemble des données géographiques.
    La Chine: empire du milieu, dont la géostratégie est façonnée par le positionnement du pays. En Chine, le milieu représente le cinquième point cardinal.
    Le Gabon, pays ayant neuf provinces. Si on se refère à la définition de la géopolitique et de la géostratégie chinoise, on se rend compte que la province du Moyen-ogooué (Ndjolé) représente ici le cheval de Troie. De fait à partir de cette province, vous avez accès à tout le Gabon et stratégiquement c’est un point de contrôle du Gabon.
    Pourquoi cette analyse?
    Tout simplement pour plus de vigilance car voyez-vous n’oubliez pas ce qui se passe actuellement au Soudan, ou pour ce qui ne sont pas informés, faites-le s’il vous plaît, car cela n’arrive pas qu’aux autres.
    En ce moment le Soudan vit une situation que l’on devrait qualifier de génocidaire, bref retenez cependant que le Darfour est une zone pétrolière( sud-ouest), le gouvernement de Khartoum avait confié le monopole du forage et de la prospection à la SINOPEC, société chinoise et Pékin est devenu le soutien diplomatique de Khartoum. Ce gouvernement a reçu de son allié des armes perfectionnées dernières génération avec lesquelles il massacre les populations du Sud.
    Tout ceci pour vous dire que nombreuses sont les sociétés à qui nos dictatures africaines accordent des marchés en faisant croire aux populations que c’est dans le but de redynamiser nos économies.
    Cependant, les buts sont nombreux et non des moindres, Ndjolé est située au centre du Gabon, et l’on sait que la Chine est une dictature. Sa politique en Afrique est axée sur une logique prédatrice, de pillage des matières premières et des ressources énergétiques.
    Recemment, la monarchie a annonçé une modification de la constitution, et voyez en quel sens elle se fait, à l’avantage bien entendu de qui vous savez.
    Habitants de Ndjolé, du Moyen-ogooué, du Gabon, soyez vigilants, en état d’alerte pour que l’on n’introduise pas des armes à profusion dans notre pays à travers ces entreprises. Car c’est un fait, le pouvoir en place à pour but la destruction de notre pays et de ses habitants qui oseront se dresser contre le système en place et ce par tous les moyens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,335FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....