Actuellement en conclave à Kinshasa, en République démocratique du Congo, les chefs d’états-majors, les commandants des gendarmeries et des polices des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) évaluent la deuxième manœuvre militaire dénommée «Kwanza», qui s’est déroulée du 22 mai au 10 juin en Angola.

Les Chefs d’états-majors, les commandants des gendarmeries et des polices des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) sont en conférence depuis ce mardi 26 octobre à Kinshasa, pour évaluer la deuxième manœuvre militaire dénommée «Kwanza». Plus de 4000 policiers ont pris part à cette manouvre qui s’est déroulée du 22 mai au 10 juin en Angola.

L’initiative a pour objectif la certification de la Force Multinationale de l’Afrique Centrale en état d’alerte, pour les futures missions de paix dans la région, dans le continent africain et dans d’autres champs d’opérations de par le monde.

Les travaux de Kinshasa s’achèvent le 29 octobre prochain. La CEEAC regroupe l’Angola, le Burundi, le Congo Brazza, le Gabon, la Guinée Equatoriale, la RCA, la RD Congo, Sao Tomé et Principe et le Tchad.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here