Les populations de certains quartiers de Libreville, la capitale gabonaise, sont victimes à une pénurie d’eau potable depuis plusieurs semaines, a constaté lundi un correspondant de Xinhua sur place.

Les habitants de ces quartiers sont obligés de louer des voitures pour aller chercher de l’eau potable dans les quartiers ou de l’eau coule pour les uns et d’autres par contre sont contraints de parcourir des kilomètres.

La pénurie est due à la rareté des pluies, ont indiqués certains agents de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), filiale à 51% du groupe français Veolia chargée à la fois de la production, du transport ainsi que de la distribution de l’eau et de l’électricité au Gabon.

Le gouvernement a demandé aux génies militaires de fournir de l’eau aux différents quartiers qui n’ont pas de l’eau par des camions citernes.

Il n’y a pas trop des pluies ces derniers temps à Libreville, ce phénomène provoque une baisse des eaux dans les rivières ou la SEEG prend de l’eau, a expliqué un agent ayant requis l’anonymat.

En décembre 2009, une situation similaire s’était produite et elle avait poussé à la population des quartiers concernés d’ériger les barricades sur la voie publique afin de protester contre la pénurie d’eau. (Xinhua)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here