spot_imgspot_img

Gabon : Le cri d’Ali Bongo à Nagoya

Le président Ali Bongo a pris part le 27 octobre à l’ouverture de la réunion du «Segment de haut niveau», de la 10ème Conférence des Parties de la Convention sur la diversité biologique (COP 10) à Nagoya, au Japon. Au nom du continent africain, le président gabonais a appelé la communauté mondiale à œuvrer pour la mise en place d’un nouveau «partenariat pour la vie».

Le président gabonais, Ali Bongo, a pris la parole au nom de l’Afrique à la 10ème Conférence des Parties de la Convention sur la diversité biologique (COP 10), le 27 octobre à Nagoya, au Japon. Rappelant que les objectifs de la Convention de Rio n’ont pas été atteints, le président gabonais a appelé la communauté mondiale à œuvrer ensemble pour l’émergence d’une économie verte en Afrique et dans le monde afin de lutter efficacement et durablement contre la pauvreté à travers un nouveau «partenariat pour la vie».

«La planète terre se meurt, nous n’avons pas le droit de laisser faire. Le moment est venu de surpasser nos égoïsmes, nos divergences afin d’assumer ensemble un destin commun. L’Afrique appuie très fortement la création de la plate forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services éco-systémiques», a déclaré Ali Bongo qui exprimait la position du continent africain dans ce débat.

Il s’est également appesanti sur les divergences au sujet de l’aide financière qu’attendent les pays en développement en échange de leur engagement à mieux protéger la nature. Tout en souhaitant une franche collaboration entre les pays du Nord et ceux du Sud, ce dernier a estimé que «la mobilisation des ressources financières nouvelles et adéquates devrait permettre d’accroître la résistance aux pressions de toute nature qui s’exercent sur cette biodiversité». La COP 2010, qui s’achève le 29 octobre et regroupe plus de 193 pays est destinée à trouver des solutions pour freiner la perte de la biodiversité, espèces animales et végétales, vitale pour la vie.

Exprimez-vous!

  1. Bonjour,

    Avez vous observés qu’au cours de cette conférence sur la préservation de la biodiversité, les autres pays du monde ont envoyé leurs ministres de l’environnement ou des émissaires?
    Avez vous vu les présidents des pays occidentaux, comme Obama, Sarkozy ou Merkel présents?
    Un président n’avait pas besoin d’être à ce sommet qui comme nous le savons n’est qu’une vitrine, une illusion pour les pays du tier-monde, vu que nous savons tous qu’en Afrique dans nos démocratures, la biodiversité est pillée et les grandes puissances viennent faire chez nous ce qu’ils ne veulent plus faire ou pas faire chez eux.
    Le monarque a encore eu une occasion d’aller dilapider ce qui reste de notre pays.
    Pourtant, pour quelqu’un qui abandonne si souvent sa monarchie, l’UN qui veut du bien à ce pays doit mettre sa machine en route et renverser ce régime car les occasions sont nombreuses, prouvez nous que vous voulez le changement et que vous ne faites pas dans la diversion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES