spot_imgspot_img

La prévention des risques professionnels au menu d’un séminaire à Libreville

La prévention des risques professionnels est au centre d’un séminaire atelier ouvert, mercredi à Libreville, à l’initiative de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), avec l’appui technique du Bureau international du travail (BIT) et de l’interafricaine pour la prévention des risque professionnels.

Les assises, qui regroupent des responsables d’entreprises et des cadres de l’administration centrale, doivent permettre aux dirigeants des sociétés affiliées à la CNSS de s’approprier le concept « Wise », un programme de l’OIT visant la promotion de la sécurité et de la santé au travail.

« L’économie et la production, c’est la combinaison de deux facteurs essentiels: l’homme et le capital, c’est-à-dire l’argent », a déclaré le Premier ministre gabonais Paul Biyoghé Mba, à l’ouverture du séminaire atelier qui porte sur le thème « Prévention des risques professionnels et productivité des entreprises ».

« Autant l’argent doit être protégé par les assurances et toutes les formes de protections, autant l’homme, c’est-à-dire le travailleur, doit bénéficier de toutes les attentions: protection et encadrement juridique, protection et encadrement sanitaire, protection en matière de condition de travail et de couverture sociale, aussi bien lorsqu’il est en activité, que lorsqu’il est à la retraite », a expliqué le chef du gouvernement.

Le représentant du BIT, M. Kalhoule Tometo, a, pour sa part, observé que « les différentes études menées à ce jour par le BIT, démontrent qu’un bon environnement de travail est bon pour l’activité.

« Cette observation expérimentée et soutenue par la réunion des ministres du Benelux, en juin 2008, a démontré que les organisations qui investissent dans la sécurité et la santé au travail sont plus attractives pour les travailleurs; car la motivation de ces derniers est plus importante et leur productivité s’en trouve améliorée », a poursuivi M. Kalhoule Tometo.

Le directeur général de la CNSS, Mme Marie Thérèse Vane, a affirmé, pour sa part, que « se préoccuper des problèmes de sécurité et de santé au travail a un effet positif sur l’économie et les entreprises ».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES