Société / Le pain: denrée de plus en plus rare dans les foyers à Libreville

Le pain est devenue un denrée très rare depuis près de quatre jours dans plusieurs quartiers de la capitale gabonaise à cause d’une situation née de l’augmentation non règlementaire du prix de la baguette de 200g par certains boulangers, compliquant ainsi la tâche aux revendeurs qui ont préféré observer une trêve, tandis que le ministère du commerce est monté au créneau pour appeler au respect de la loi, a constaté GABONEWS.

« Nous ne gagnons plus rien en vendant la baguette de pain à 100 francs CFA, comparativement aux nombreuses taxes que nous payons aux différentes administrations en vue de mieux exercer notre activité. Vous voyez que si nous ne bougeons pas, nous allons tourner à perte », a expliqué Bakary Karim, tenancier d’une boulangerie à Nkembo, dans le deuxième arrondissement de Libreville.

Pour d’autres boulangers, cette volonté d’augmenter le prix de la baguette de pain à 110 francs CFA, à la boulangerie, résulte du fait de la montée des coûts de blé sur le marché international, toute chose qui entraîne des répercussions sur leur activité.

Face à cette situation plutôt embarrassante pour les détaillants qui ne savent trop quoi faire, vu que le gouvernement, par le canal du ministère du Commerce, a tenu à rassurer les consommateurs sur le prix du pain qui reste inchangé, ces derniers ont donc opté pour une trêve depuis Dimanche dernier.

« Si vous ne trouvez pas de pain dans ma boutique, c’est tout simplement parce qu’à la boulangerie où je me ravitaillais, à raison de 100 francs CFA la baguette y compris le transport, tout a changé. Le boulanger me fait comprendre que le pain est désormais à 110 francs et le transport n’est plus compris. Donc, je devrais payer moi-même tous ces frais. C’est pour gagner quoi si je dois continuer à vendre le pain à 125 francs ?», s’est interrogé Thiam, épicier à la SNI dans la commune d’Owendo, au sud de Libreville.

Notons que cette pénurie de pain à Libreville occasionne déjà des bouleversements au niveau des habitudes alimentaires au sein de plusieurs familles. Le pain étant un aliment presque incontournable pour les différents repas au sein de nombreux foyers de Libreville.

Le ministre de l’Economie, Magloire Ngambia, avait rappelé, lundi dernier, que le « prix de la baguette de pain de 200 grammes demeure inchangé sur l’ensemble du territoire gabonais » à savoir « 125 francs FCFA », selon un communiqué lu à la télévision nationale.

Cette annonce intervenait, avait-on appris, après les premières rumeurs selon lesquelles des « boulangers » avaient décidé d’augmenter le prix du pain de 200 g.

« Cette démarche ne se justifie pas », avait insisté le ministre qui avait également indiqué : « le prix du pain est réglementé au Gabon (…) et soutenu par le Gouvernement à travers des subventions » liées au système de péréquation.

Dans ce contexte, avait-il conclu, la flambée des cours du blé sur le marché international ne saurait avoir une influence sur la vente du pain, produit de première nécessité au Gabon.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Covid-19 : dangereuses négligences des gestes barrières dans l’arrière-pays

À l’intérieur du pays, le Covid-19 semble désormais accélérer sa vitesse de contagion. Malgré ce fait, les populations affichent une certaine négligence dans l'hinterland....

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : dangereuses négligences des gestes barrières dans l’arrière-pays

À l’intérieur du pays, le Covid-19 semble désormais accélérer sa vitesse de contagion. Malgré ce fait, les populations affichent une certaine négligence dans l'hinterland....

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Recensement des agents publics : la deuxième phase en cours

La deuxième phase de l'opération de recensement biométrique des agents publics est effective depuis le début de la semaine en cours. Cette phase est essentiellement...

L’armée française dément avoir importé des vaccins au Gabon

En pleine pandémie de coronavirus, les réseaux sociaux s’étaient enflammés, mi-mai, suite à l’arrivée par avion français d’une boîte avec inscription “sérums, réactifs et...