Les autorités gabonaises et Singapouriennes ont signé vendredi, un accord portuaire destiné à appuyer le Gabon dans la reforme du cadre juridique de ses deux ports maritimes d’Owendo, à Libreville, et de Port-Gentil, la capitale économique , a constaté l’envoyé spécial de l’AGP.

L’accord devrait également favoriser l’entrée de nouveaux partenaires et rendre les ports gabonais plus compétitifs à l’instar de ceux d’autres pays, particulièrement Singapour qui est un modèle mondial dans le domaine portuaire.

Le ministre gabonais de l’Economie, Magloire Ngambia, et le directeur général de l’Office des ports et rades du Gabon (OPRAG), Rigobert Ikambouayat Ndeka, ont conclu l’accord avec les directeurs généraux de Olam et du port Jurong.

La ville Etat de Singapour, l’un des quatre dragons d’Asie, a bâti sa renommée et sa croissance, notamment sur le développement des activités portuaires à travers ses deux principaux ports, PSA et Jurong, visité jeudi par le président gabonais Ali Bongo Ondimba qui séjourne dans ce pays depuis mardi dernier.

Le Gabon a engagé une politique hardie de modernisation de ses ports qui assurent plus de 80% de ses échanges avec l’extérieur, qui passe par le renforcement des capacités du port d’Owendo, dans la banlieue sud de Libreville.

En 2007, le gouvernement et le groupe français Bolloré ont investi près de 30 milliards de FCFA pour l’extension du port d’Owendo qui ne peut malheureusement accueillir à quai pas plus de deux navires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here