spot_imgspot_img

Gabon : Menace de plainte contre Moundounga

Le ministre de l’Education nationale, Séraphin Moundounga, bientôt traduit en justice ? Les syndicats du secteur Education ont menacé de saisir les juridictions nationales si leur ministre de tutelle met à exécution la décision relative au retrait dans les salaires des enseignants, de la somme correspondante au nombre de jours de grève à la rentrée des classes.

Les syndicats du secteur Education tiennent en joue leur ministre de tutelle, Séraphin Moundounga, qu’ils menacent de traduire en justice. Une menace qui se concrétiserait si le ministre venait à appliquer sa décision très contestée par les syndicats. Séraphin Moundounga a en effet décidé d’appliquer dès cette fin de mois, le retrait dans les salaires des enseignants qui ont observé la grève à la rentrée des classes en octobre dernier. La somme à retirer correspondra au nombre de jours de grève.

«Si le ministre continue à s’inscrire en violation de la Loi, nous saisirons le Conseil d’Etat», a prévenu le secrétaire général de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED). Pour le ministre qui applique là la «nouvelle orthodoxie en la matière», les grévistes ont perçu indûment l’argent de l’Etat.

Le Conseil des ministres du 14 octobre avait décidé «qu’en conformité avec le droit syndicat national et avec les conventions internationales en matière de droit de travail, toute journée de grève ne sera plus jamais payée et tout agent indûment payé doit être irréversiblement mis en débet». Or, cette décision étant ultérieure à la grève des syndicats, on se demande si le ministre est en droit de ponctionner les journées de grève sur le salaire des enseignants.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES