spot_imgspot_img

Politique / Opposition: un meeting et une marche pour saboter le retour de Pierre Mamboundou?

L’opposition gabonaise, organisée autour des partis de la Coalition des partis politiques pour l’Alternance (CPPA, opposition) et de quelques partis de l’Alliance pour la restauration et le Changement (ACR, opposition), faute certainement d’activités pouvant les mettre sous les feux de l’action, ont encore opté de gagner la rue, ce samedi, à travers un meeting et une marche sur le ministère de l’Intérieur.

OBJET AVOUE: RECLAMER L’APPLICATION DE LA BIOMETRIE

Objet avoué de ce meeting et de cette marche, réclamer l’application de la biométrie dans la révision de la liste électorale, alors qu’ils ont, en leur temps, combattu cette idée émise par le parti de Pierre Mamboundou. Quel revirement de situation !

Remontons un peu le temps, il y a quelques lunes, les pourfendeurs de l’application de la biométrie, au Gabon, aujourd’hui, se retrouvaient tous ou presque du côté du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) et la disparition d’Omar Bongo Ondimba a fait apparaître, en eux, les velléités de pouvoir qui se taisaient alors.

Dès lors, d’autres opposants ou ceux que les militants du principal parti de l’opposition, l’Union du peuple gabonais (UPG), appellent les « néo opposants » sont nés en vue de contester, sinon de déconstruire, de protester, sans honte, ce qu’ils ont parfois mis des années à bâtir, à défendre, en tant que membre du gouvernement ou hauts cadres de la République.

C’est donc dire le « caractère versatile », tel que l’observent les Gabonais, de certains hommes politiques, qui se définissent désormais comme « leader de l’opposition » alors qu’ils ont passé des décennies voire des trentenaires aux affaires.

Aujourd’hui, ce qu’ils estimaient « irréalisable » devient subitement réalisable dans le même contexte qu’ils ont laissé, si non, qu’ils ont simplement changé de camp pour « vilipender » ce qu’ils ont eux-mêmes construit.

PLUSIEURS PARAMETRES A PRENDRE EN CONSIDERATION

Et cette biométrie, qu’en est-il ? Est – on tenté de se demander. La biométrie est une technique globale visant à établir l’identité d’une personne en mesurant une de ses caractéristiques physiques. Il peut y avoir plusieurs types de caractéristiques physiques, les unes plus fiables que d’autres, mais toutes doivent être infalsifiables et uniques pour pouvoir être représentatives d’un et un seul individu.

Alors, en l’état actuel, le Gabon peut-il procéder à l’application de la biométrie ? Globalement, la réponse est « non ».

« Non » parce que plusieurs paramètres sont à prendre en considération.

En son temps, l’ancien ministre de l’Intérieur, aujourd’hui membre et Secrétaire général de l’Union nationale (UN, opposition), André Mba Obame, indiquait que « l’application de cette donne révolutionnaire et le respect du chronogramme ne sont possibles que si les moyens financiers et autres dispositions prévues soient réunis », tout en reconnaissant que ce n’est pas un processus facile.

« Nous avons vu ce qui s’est passé ailleurs, nous avons discuté avec les prestataires et opérateurs qui ont eu à réaliser cette opération, par exemple en RDC, en Mauritanie, et au Sénégal. Tout ceci a pris beaucoup de temps, car ce n’est pas une opération facile ».

Dans ce contexte, certains Gabonais estiment que la marche de ce samedi n’a pas lieu d’être, si elle ne cache pas d’autre chose. En effet, selon eux, « la biométrie, quoi qu’on dise, est loin de voir le jour au Gabon, en ne tenant que compte que de la simple donne culturelle et infrastructurelle ».

SENSIBILISER TOUTE LA POPULATION EN TENANT COMPTE DE NOS COUTUMES

Propos soutenus d’ailleurs par de nombreux experts en technologie de l’information et de la Communication (TIC) dont Fabien Mbeng Ekogha qui estime qu’il faut sensibiliser toute la population en tenant compte de nos coutumes.

« Est-ce que tout le monde accepterait de donner par exemple son empreinte digital ? Est-ce que tous les villages sont électrifiés ? », s’est interroger l’expert qui précise que l’utilisation de l’équipement des TIC doit se faire sur un réseau électrique.

Vu de la sorte, et au regard des nombreux communiqués qui fusent de part et d’autre et lus sur les télévisions nationales relevant les défections de certains partis à ce meeting et à cette marche, l’on comprend aisément que l’opposition gabonaise, notamment le (CPPA) ou encore l’autre pan de l’opposition gabonaise est désuni.

Ces défections n’illustrent-elles pas les incohérences dans la gestion du mouvement d’ensemble et des idées? N’y a-t-il pas des conflits internes qui, au final, dictent des desseins inavoués, d’où ce meeting ?

A ce qui semble, certaines formations de cette coalition ont donc choisi la voie de la responsabilité en s’écartant du chemin de la rue qui a montré ses preuves.

L’OPPOSITION EST DIVISEE ET LE MEETING

Le dialogue que prône désormais l’UPG et le caractère responsable de ses leaders devraient servir de leçon aux « néo opposants » qui manquent, au regard de la situation actuelle, de propositions réelles pour construire le Gabon.

Cependant, notons enfin que certains analystes estiment toutefois que l’opposition est divisée et le meeting et la marche ne sont pas les bienvenus. Car l’organisation est prévue la veille du retour de Pierre Mamboundou.

Ce qui fait dire à l’homme averti que « cette démarche de l’Union Nationale et du CPPA constituent une volonté manifeste de saboter le retour du leader charismatique de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) dont le parti a refusé d’assister à ces manifestations.

Mais au-delà, d’aucuns pensent que les énergies devraient déjà être orientées vers les législatives de 2011. Car, tandis que ces « leaders arpentent les rues, les Pdégistes, eux, sillonnent les coins et les recoins du pays pour ratisser les voix en vue d’une majorité absolue à l’Assemblée nationale.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES