spot_imgspot_img

Gabon : Le come-back de Mamboundou

Après six mois hors du pays, l’opposant historique Pierre Mamboundou est rentré le 21 novembre au Gabon, où il a été accueilli par une marée rouge de sympathisants à l’aéroport de Libreville.

L’opposant historique et leader de l’Union du peuple gabonais (UPG) est rentré de France le 21 novembre où il a séjourné pendant 6 mois pour des raisons de santé. Il a été accueilli à Libreville par ses sympathisants et certains leaders de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR).

« J’ai été reçu de manière exceptionnelle. Je suis parti pour des raisons de santé. D’aucuns m’avaient dit mort et, ça été amplifié. Mais, la science a eu raison des rumeurs. Je voudrais remercier tout le peuple gabonais qui a eu une très grande compassion pour moi. Je voudrais aussi dire que le peuple français, le gouvernement français, s’est occupé de tous les soins. Je voudrais être reconnaissant au Président Sarkozy qui, lorsqu’il est venu ici, m’a demandé, au cours d’un tête à tête, de venir me faire soigner à Paris. J’ai été interné à l’hôpital du Val de Grâce. Ils se sont occupés de moi et tout c’est bien passé.», a déclaré Pierre Mamboundou en conférence de presse.

«Je voudrais aussi dire que le président de la République gabonaise, s’est inquiété de ma santé. Il était régulièrement informé par les autorités françaises de l’évolution de ma santé. Donc, je sais gré à toutes ses autorités gabonaises et françaises pour m’avoir remis d’aplomb et je suis prêt pour la bataille. Pour tout ce qui va se passer à partir de maintenant, j’espère avoir le soutien de tous les Gabonais et particulièrement des militants de l’UPG et de l’ACR. Evidemment, rien ne peut se faire sans le soutien de la population. Et, je pense que dans quelques jours, nous serons fixés sur tous ce qui s’est passé avant que je ne sois à Paris et après que je sois revenu dans notre pays», a-t-il poursuivi.

Toutefois, le président de l’UPG ne s’est pas prononcé sur sa rencontre à Paris avec le président Ali Bongo. Une rencontre qui avait suscité l’étonnement de l’opposition face à ce qu’elle qualifiait de curieuse proximité, qui disait-elle, «est tout sauf neutre». «Aujourd’hui ce sont des retrouvailles et je pense que le moment n’est pas encore venu de faire le point de tous ce que j’ai fait à Paris, aussi bien à Bruxelles. La presse sera informée mais, souffrez qu’aujourd’hui, ce ne soit que la fête», a simplement indiqué Pierre Mamboundou.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES