spot_imgspot_img

Vers la révision du Conseil national de bonne gouvernance

Le gouvernement gabonais a adopté jeudi dernier à Libreville le projet de décret portant modification de certaines dispositions du 14 décembre 2004 portant création, attributions et organisation du Conseil national de bonne gouvernance, et abrogation du décret du 17 février portant institution et organisation d’un Secrétariat national pour le renforcement des capacités (SENAREC).

Pris en application de l’article 51 de la Constitution, le décret susvisé renforce et harmonise les compétences exercées d’une part par le Secrétariat exécutif du Programme national de bonne gouvernance (SEPNBG), et d’autre part par le SENAREC.

Ainsi, le Conseil national de la bonne gouvernance (CNBG), désormais placé sous l’autorité du président de la République, est un organisme national d’orientation et de contrôle en la matière.

Il est composé des membres suivants : le Premier ministre, chef du gouvernement ; le président du Senat ; le président de l’Assemblée nationale ; le président du conseil national de la communication (CNC) ; le président du Conseil économique et social (CES) ; le président du conseil national de la démocratie (CND) ; le ministre chargé de l’économie, du commerce, de l’industrie et du tourisme ; le ministre chargé du budget, des comptes publics et de la fonction publique chargé de la reforme de l’Etat ; le ministre chargé des relations avec le Parlement, les institutions constitutionnelles, de l’intégration régionale, du NEPAD chargé des droits de l’Homme ; le ministre chargé de la justice, garde des sceaux ; le ministre de l’intérieur, de la sécurité publique, de l’immigration et de la décentralisation.

Le CNBG comprend en outre, le médiateur de la République ; deux sénateurs dont l’un représentant la majorité et l’autre l’opposition ; deux députés dont l’un représentant la majorité et l’autre l’opposition ; un représentant des organisations patronales désigné par ses pairs ; deux représentants des organisations syndicales désignés par leurs pairs ; un représentant des ordres confessionnels désigné par ses pairs ; deux représentants des organisations non gouvernementales désignés par leurs pairs.

Le CNBG est assisté d’un Secrétariat exécutif de la bonne gouvernance et du renforcement des capacités.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES