La ministre de la Communication gabonaise a dénoncé jeudi une “énième atteinte” au défunt président Bongo de la télévision France 24 et de Radio France internationale (RFI) qui diffusent des informations selon lesquelles il aurait versé des fonds à des partis français. Selon des notes diplomatiques américaines divulguées par WikiLeaks et rendues publiques mercredi par le quotidien espagnol El Pais, près de 30 millions d’euros auraient été détournés de la banque des Etats d’Afrique centrale (BEAC) par Omar Bongo pour son propre usage mais aussi à destination de certains partis politiques français.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here