Le gouvernement gabonais a fait réviser la constitution, soit-disant pour renforcer la démocratie, l’opposition croit déceler une dérive dictatoriale

Le Gabon a adopté par une écrasante majorité la loi portant révision de la constitution. 177 parlementaires des deux chambres ont voté pour et 16 contre. Ce projet de révision concerne 36 articles. La majorité présidentielle à l’origine de cette révision est tout a fait satisfaite.

Joint à Libreville par Nathalie Barge, le secrétaire général du Parti démocratique gabonais, (PDG), Faustin Boukoubi explique qu’il s’agit essentiellement de combler un certain nombre de vides juridiques et de préciser certaines dispositions prêtant à confusion. Il a mentionné notamment les conditions d’éligibilité, la durée des mandats et le mode désignation des présidents et des membres de diverses institutions.

De son côté l’opposition dénonce certaines dispositions comme l’article 4 nouveau qui permet au président de la République, en cas de force majeure dûment constatée, de rester en poste jusqu’à l’organisation d’une nouvelle élection. Pour le président de l’Union nationale, Zacharie Myboto, tourjours au micro de Nathalie Barge, celle-ci attendait plutôt un retour au scrutin uninominal et la limitation du nombre de mandats du président de la République.

1 COMMENTAIRE

Répondre à Gabon les amendements constitutionnels qui fâchent BDP Gabon Nouveau Fri, 31 Dec 2010 01:53:16 | Region MAG Non classé Annuler la réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here