La filiale gabonaise de la Société d’investissement pour l’agriculture tropicale (SIAT) a annoncé, dans un communiqué de presse publié mercredi à Libreville, qu’elle avait décidé d’augmenter de 150 FCFA le prix d’achat aux planteurs villageois du kg de latex (caoutchouc humide) qui est ainsi passé de 450 à 600 FCFA.

Selon le communiqué, cette hausse, la 3ème du genre après celles qui ont eu lieu respectivement en août (de 300 à 350 FCFA) et octobre 2010 (de 350 à 450 FCFA), a été décidée en raison de la bonne tenue des cours du caoutchouc sur le marché international où la tonne coûte actuellement 5000 dollars Us (255 millions de FCFA).

‘’Fort de ce que le développement des affaires ne peut se faire que dans un environnement où toutes les parties trouvent leur compte, les dirigeants de SIAT Gabon ont décidé de répercuter l’embellie des cours mondiaux sur l’achat du kg de latex aux planteurs villageois, afin de les inciter à développer davantage leurs exploitations’’, souligne le communiqué.

Au dernier trimestre de l’année 2008, le prix du kg de latex a chuté au Gabon de 350 à 200 FCFA en raison de l’effondrement des cours du caoutchouc sur le marché international.

L’hévéa est cultivé dans les localités de Mitzic, Oyem, Minvoul et Bitam, dans la province du Woleu-Ntem, dans le nord du Gabon, ainsi qu’à Kango et Ekouk, dans la province de l’Estuaire (ouest) où se trouve Libreville, la capitale.

Société anonyme au capital de 12 milliards de FCFA détenu à 92 % par le groupe SIAT, la succursale nationale de SIAT a été créée le 5 avril 2004, au terme du processus de privatisation des entreprises parapubliques Agro Gabon, Hévégab et du Ranch Nyanga (sud).

SIAT Gabon cultive le palmier à huile dans la région de Lambaréné (centre) d’où sont fabriqués des produits dérivés tels que l’huile brute, l’huile de palme raffinée, le savon de ménage, de toilette, etc.

SIAT Gabon s’est lancée dans la transformation de l’hévéa en granulé pour l’exportation ainsi que la production et la commercialisation, sur le territoire national de la viande bovine élevée, dans ces différents ranches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here