spot_imgspot_img

Le NEPAD prêt à aider le Gabon à créer un centre de mathématiques régional

Le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) s’est engagé à aider le Gabon à mettre en place un centre de mathématiques régional, destiné à renforcer les capacités des enseignants dans les domaines des sciences et des mathématiques.

‘’Nous nous sommes engagés à appuyer le Gabon dans la création d’un centre de mathématiques régional’’, a déclaré le secrétaire exécutif de l’agence du NEPAD, l’ancien ministre nigérien Ibrahim Assane Mayaki, qui séjourne actuellement à Libreville, où il s’est entretenu mercredi avec par le président Ali Bongo Ondimba.

Dans le domaine de l’éducation, le NEPAD pilote également un projet ‘’e-écoles’’ qui vise à fournir des solutions sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), afin de transformer les écoles africaines en écoles en ligne, de leur fournir des contenus et des supports d’apprentissage et de créer en leur sein des antennes de santé.

Retenu parmi les 16 pays de démonstration, le Gabon a déjà sélectionné six établissements où sera expérimenté le projet.

‘’Nous sommes le bras technique pour le développement de la commission de l’Union Africaine (UA) dans tous les secteurs. De ce fait, nous faisons le point avec les pays sur leurs programmes intégrateurs, a expliqué M. Mayaki.

Le Gabon a soumis au NEPAD et à l’Union africaine (UA), pour la période 2010-2015, de nombreux projets intégrateurs, dont l’étude de faisabilité de la route Doussala (Gabon) – Dolisie (Congo-Brazzaville), un projet qui passe nécessairement par le bitumage des tronçons routiers partant de la localité de Fougamou, dans le sud du pays, à Doussala.

Il s’agit notamment de la route Fougamou-Mouila (106 km) dont les travaux sont en cours de réalisation par une entreprise chinoise et de l’axe Mouila-Ndendé-Doussala (129 km). Les études de faisabilité sont terminées et les travaux pourraient être financés par la Banque africaine de développement (BAD).

Le projet d’extension de la voie ferrée de Franceville, chef-lieu de la province du Haut-Ogooué (sud-est) jusqu’à la petite localité de Lékéti vers le Congo, l’extension de la ligne ferroviaire de Booué (nord-est du Gabon) jusqu’au Cameroun, en passant par Belinga (nord-est), et les études de faisabilité en cours de la route Djibouti – Libreville (transsaharienne) figurent également au nombre des projets gabonais.

La route devant relier Mayumba (sud du Gabon) à Pointe-Noire, la capitale économique congolaise, fait partie des projets retenus dans le plan directeur consensuel des transports adopté par les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Afrique centrale.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES