spot_imgspot_img

Gabon: la télévision de Mba Obame interdite d’émettre pendant trois mois

Le Conseil national de la Communication (CNC) du Gabon a annoncé mercredi avoir décidé de retirer pour trois mois l’autorisation d’émettre à TV+, télévision appartenant à l’opposant André Mba Obame et qui a diffusé mardi en direct son autoproclamation comme président.
Vers 21H30 locales (20H30 GMT) mercredi, les programmes de TV+ n’étaient plus visibles. Son canal habituel affichait désormais de la neige à la place des émissions, après une diffusion ayant paru normale jusqu’à 21H00 (20H00 GMT).
« La diffusion en direct le 25 janvier de la cérémonie de +prestation de serment+ » d’André Mba Obame, quinze mois après la prise de fonction de l’actuel président Ali Bongo Ondimba, « est un acte de nature à porter atteinte à l’ordre public », a estimé le CNC dans un communiqué lu à la télévision publique RTG1 par un de ses membres, Godel Inanga Yendiyika.
L’instance de régulation du secteur des médias et de la communication « a décidé du retrait provisoire de l’autorisation d’émettre » de la chaîne TV+ « pour une période de trois mois », a ajouté M. Inanga Yendiyika, sans préciser de date d’entrée en vigueur de cette mesure.
La décision a été prise mercredi au cours d’une réunion extraordinaire du CNC qui a réagi, selon lui, « devant la gravité des faits ». Le Conseil a accusé TV+ de violation de dispositions de la Constitution et du Code de la communication du Gabon.
Depuis mardi, TV+ a diffusé et rediffusé la cérémonie controversée de « prestation de serment » d’André Mba Obame qui a nommé à la même occasion mardi un universitaire comme « Premier ministre » et dévoilé un gouvernement comprenant 18 « ministres ».
M. Mba Obame est réfugié depuis mardi soir au siège du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) à Libreville.
En octobre 2009, après un long contentieux, Ali Bongo avait été proclamé président définitivement élu du Gabon avec 41,79% des voix devant un autre opposant, Pierre Mamboundou (25,66%), et M. Mba Obame (25,33%).
Le jour de l’élection présidentielle, le 30 août 2009, le signal de TV+ avait été interrompu à la suite de l’arrêt « inexpliqué » de son émetteur principal à Libreville, placé sous surveillance d’une unité d’élite de l’armée, d’après ses dirigeants qui ont toujours affirmé avoir été empêchés d’accéder au site.
La chaîne avait repris la diffusion de ses émissions trois semaines plus tard, le 21 septembre, après avoir créé « un autre site pour pouvoir émettre », selon sa direction.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES